fbpx

Une proportion croissante des Russes croit en la vie après la mort

proportion croissante Russes croit vie après mort

Pierre tombale statuaire au cimetière du monastère de Donskoï, à Moscou


 
Désormais, et à la suite d’une augmentation rapide au cours de ces dernières années, quatre Russes sur 10 tiennent que la vie ne s’achève pas par la mort, une croissance de près de 10 points en neuf ans selon le sondeur russe Centre Levada. En 2008, un tiers seulement des sondés annonçaient croire en la vie après la mort.
 
Cette croyance est plus répandue parmi les personnes ayant une foi religieuse, quelle qu’elle soit, mais paradoxalement, sur l’échantillon, 10 % des athées revendiqués et des agnostiques croient que le ciel et l’enfer existent.
 
Un nombre croissant de Russes estime par ailleurs que les défunts de leurs familles peuvent intervenir dans la vie des vivants.
 
On observe aussi le caractère plutôt superstitieux des croyants puisque 45 % des 1.600 sondés croient en l’efficacité au moins occasionnelle des grigris, et plus de la moitié pensent que les diseurs de bonne aventure peuvent prédire l’avenir, et que les guérisseurs peuvent les aider à surmonter leurs problèmes de santé.