fbpx

La richesse de l’Afrique, c’est sa population en forte croissance… dit une responsable de l’ONU

richesse Afrique population forte croissance responsable ONU
 
Vice secrétaire générale de l’ONU, Amina J. Mohammed a expliqué lors d’une conférence dans le cadre de la Semaine africaine de l’ONU à New York, mercredi, que « la population importante et en pleine croissance du continent est synonyme d’un énorme marché potentiel, d’autant que l’urbanisation croissante contribue à l’augmentation rapide de la consommation des foyers et des sociétés commerciales ».
 
Voilà un discours inhabituel pour l’ONU qui participe à tous les efforts pour dénoncer la croissance rapide de la population africaine – 60 % de celle-ci a moins de 24 ans – et imposer son contrôle par la diffusion de la contraception.
 
Il est vrai que le discours s’inscrivait dans le cadre d’une autre marotte des internationalistes : l’intégration régionale. Déplorant que le commerce entre pays africains ne représente que 13 % du commerce total du continent, Mme Mohammed a plaidé pour une zone de libre échange africaine, déjà acceptée dans son principe par l’Union africaine en 2012. « Une fois établie, elle représenterait la zone de libre-échange la plus importante au monde avec 54 Etats membres, un marché unique de plus d’un milliard de personnes et d’une population jeune et en pleine croissance », a-t-elle déclaré.