fbpx

Royaume-Uni : un abattoir halal sous le coup d’une enquête pour cruauté envers les animaux

Royaume-Uni abattoir halal etourdissement cruaute animaux
 
Une vidéo clandestine réalisée dans un abattoir halal du Yorkshire, au nord de l’Angleterre, a révélé un scandale qui agite les Britanniques, traditionnellement très attachés au bien-être des animaux. On y voit des moutons maltraités et égorgés sans être au préalable étourdis, sous les quolibets, les rires bruyants et les jurons d’un personnel peu soucieux de respecter les bêtes. Ecœurée, l’association « Animal Aid » qui a obtenu cette vidéo accuse l’abattoir de « cruauté systématique ». C’est la présence musulmane de plus en plus nombreuse au Royaume-Uni qui a rendu possible ce genre de situation. La licence des employés responsables des faits a aussitôt été révoquée.
 
Jusqu’à présent 80% des animaux abattus selon le rite halal au Royaume-Uni étaient étourdis avant d’être égorgés, une procédure qui est supposée se dérouler rapidement, d’un seul coup de couteau – de qualité chirurgicale – et hors de la vue des autres animaux destinés à l’abattage, selon la loi islamique telle que la présentent les médias anglais. Forts de leur nombre croissant, les musulmans du Royaume-Uni multiplient les campagnes pour obtenir un abattage sans étourdissement préalable.
 

Dispenses pour les abattoirs halal

 
Producteurs juifs et musulmans obtiennent de plus en plus souvent des dispenses à cette fin, en assurant que le bien-être des animaux sera respecté. Le nombre des moutons et des chèvres tués sans étourdissement préalable a augmenté de 60% au Royaume-Uni au cours de la seule année 2014, pour atteinte les 2,4 millions. Mais à Bowood Lamb Abattoir, ainsi que le démontre le film d’Animal Aid, les irrégularités sont nombreuses et la cruauté semble être la règle.
 
Les images montrent les bourreaux – calotte et longue barbe de rigueur – s’y prendre jusqu’à cinq fois pour égorger les bêtes avec des couteaux mal aiguisés. Les moutons sont jetés sur les tapis roulants sans ménagements, et peuvent voir la mise à mort de leurs congénères avant de passer eux-mêmes sous le couteau. On leur crie dessus, on les fait bouger à coups de pieds dans la tête. Une fois égorgés, ils sont déplacés presque aussitôt et suspendus, alors que la règle britannique exige qu’ils restent au moins 20 secondes en position afin d’assure qu’ils perdent conscience. A Bowood, 86% des moutons égorgés sont déplacés avant le délai légal.
 

La cruauté envers les animaux ne passe pas au Royaume-Uni

 
Le scandale a mobilisé des personnalités du monde du spectacle et provoqué des réactions indignées, y compris de la part d’autorités musulmanes au Royaume-Uni. Awal Fuseini, responsable de la Halal Food Authority, a condamné les pratiques mises au jour en expliquant qu’elles sont contraires à la loi islamique et non représentatives de l’abattage halal.
 
Mais il ne s’agit pas du seul cas découvert au Royaume-Uni : Animal Aid a obtenu depuis 2009 une dizaine de films tournés dans des abattoirs halal : les pratiques cruelles y sont fréquentes, qu’on y observe l’étourdissement préalable ou non.