fbpx

Exposition : PEINTURE/HISTOIRE
Rubens, Portraits princiers ♥♥♥


 
Rubens, Portraits princiers est l’exposition proposée actuellement par le Musée du Luxembourg. Elle permet de voir ensemble à Paris, de découvrir et de comparer des tableaux essentiels du grand artiste anversois, dispersés habituellement dans toute l’Europe, voire le monde entier. Rubens (1577-1640) est indiscutablement un artiste absolument majeur de l’histoire de la peinture, à juste considéré par le plus grand maître du baroque flamand. Il a été une célébrité dès son temps, avec un atelier très réputé, attirant de nombreux apprentis. Il en est résulté des siècles de querelles pour déterminer la part du maître et des disciples dans les tableaux, souvent des œuvres de fait collectives, avec un maître se réservant les finitions et les parties délicates des tableaux, là où en principe sa main unique doit se voir. La démarche de l’exposition est pertinente, qui se concentre sur un aspect essentiel mais très loin d’être unique d’un peintre majeur et abondant, les Portraits princiers.
 

Rubens, Portraits princiers, une exposition du plus haut intérêt artistique et historique

 
Rubens, Portraits princiers, au-delà de l’intérêt évident sur le plan de la seule peinture, présente en outre le second intérêt majeur de permettre une révision, ou une découverte, de l’Histoire de l’Europe durant la première moitié du XVIIème siècle. Rubens a beaucoup voyagé durant la première partie de sa vie, quittant la Flandre pour l’Italie, avec pour grande étape la cour princière de Mantoue, alors un pôle artistique majeur, puis l’Espagne, l’Angleterre et la France. Il a peint les principales cours de l’Europe d’alors, les rois de France, d’Espagne, d’Angleterre et leurs familles. L’exposition, bien conçue, propose dans son petit livret explicatif un arbre généalogique des Habsbourg, indispensable pour le grand-public, avec les branches d’Espagne et d’Autriche, et des Bourbon, dont les membres sont tous plusieurs fois cousins. On redécouvrira en particulier les portraits de Philippe IV (1621-1665), le roi d’Espagne, en pied et en armure ou à cheval. Il faut admirer aussi son frère le Cardinal-Enfant (1609-1641), peint en militaire, en armure barré une écharpe rouge de commandement, grand général assurément, et assez oublié aujourd’hui, et fort peu homme d’Eglise ; le visage resplendit de vie, d’énergie, de détermination.
 
Rubens a été appelé en France par Marie de Médicis, veuve de Henry IV et mère de Louis XIII. Elle a joué un grand rôle dans le gouvernement de la France des années 1620, bien après sa régence au sens strict. Elle a commandé à Rubens toute une série de tableaux à sa gloire, pour son Palais du Luxembourg, en construction à cette époque : ces œuvres sont à admirer au Louvre et l’exposition propose des travaux préparatoires et des gravures en couleur anciennes. Lié à elle, Rubens doit donc quitter la France, plus par devoir moral selon les codes du temps que par contrainte absolue, avec la concentration du pouvoir entre les mais de Richelieu en 1630.
 
Rubens, Portraits princiers est une exposition du plus haut intérêt artistique et historique. La visite peut prendre à peu près une heure.
 

Hector JOVIEN

 
Rubens portraits princiers peinture histoire exposition
 

Rubens, Portraits princiers

du 4 octobre 2017 au 14 janvier 2018
 
 
HORAIRES :
 
* du lundi au dimanche de 10h30 à 19h
* nocturne tous les vendredis jusqu’à 22h
* nocturnes supplémentaires jusqu’à 22h les lundis du 13 novembre au 18 décembre 2017
* (pas de jour de fermeture hebdomadaire)
* Fermeture le 25 décembre
* Ouverture les 24 et 31 décembre  de 10h30 à 18h
 
TARIFS :
 
* Plein tarif : 12 €
* Tarif réduit : 8,5 € (16-25 ans inclus, demandeur d’emploi et famille nombreuse)
* Tarif spécial jeunes : 8,5 € pour 2 personnes de 16 à 25 ans inclus, du lundi au vendredi après 16h
* Gratuit pour les moins de 16 ans, bénéficiaires des minima sociaux