fbpx

Plus d’un Russe sur deux soutient une censure partielle d’internet

Une étude menée par des chercheurs de l’Ohio et de l’Université de Pannsylvanie montre que la majorité des Russes sont en faveur d’une censure d’internet, tant qu’elle ne mène pas à une interdiction totale comme c’est le cas en Corée du Nord.
11 % des Russes seulement pensent qu’il ne devrait pas y avoir de censure du tout, 50 % d’entre eux pensent qu’il est nécessaire de censurer certaines choses, parmi lesquelles les Pussy Riot, le porno gay et les nouvelles étrangères.