fbpx

Le Sénat des Etats-Unis rejette la loi interdisant les avortements tardifs

Sénat Etats Unis loi interdisant avortements tardifs
 
Le projet de loi vise à interdire l’« IVG » sur un enfant à naître capable de ressentir la douleur, et aurait pour effet d’empêcher la plupart des avortements après cinq mois de grossesse aux Etats-Unis. Si une opération in utero est pratiquée à cette date, l’enfant est anesthésié.
 
Les sénateurs n’ont pas voté « contre », mais ont, à 46 sur 97, empêché que le texte soit soumis à leur vote définitif (où il aurait probablement été adopté) en choisissant de continuer les débats. Il faut 60 votes favorables pour conclure les débats sur un texte. En bloquant le texte, les 46 sénateurs n’ont fait que prolonger une situation où de nombreux enfants à naître sont cruellement tués dans le sens de leur mère : ainsi les statistiques américaines officielles évoquent au moins 5.770 avortements tardifs (après 20 semaines) en 2013.
 
Tel est le pouvoir actuellement détenu par la minorité démocrate, alors que les conseillers du président Trump avaient d’ores et déjà fait savoir qu’ils lui recommanderait de signer la loi.