Serbie : Une loi pour limiter les achats de terre par des étrangers

Serbie loi limiter achats terre étrangers

Une ferme en Serbie, qui se trouve à environ 110 km de Belgrade.


 
La Serbie, qui est candidate à l’entrée dans l’union européenne, et qui est l’objet de nombreuses convoitises à l’Ouest, a fait passer une loi pour calmer ses agriculteurs et ses populistes : il s’agit de limiter les achats de terrain par des étrangers, même citoyens de l’UE, et des filiales serbes de groupes étrangers. La surface maximale achetable sera de deux hectares, et les particuliers de l’Union européenne devront vivre dix ans minimum dans le pays et cultiver la parcelle à la vente pendant deux ans avant de l’acquérir, étant entendu que l’Etat aura de toute manière droit de préemption. Les terrains à proximité des zones militaires et des parcs nationaux sont en toute hypothèse exclus. Pour le ministre de l’agriculture Nedimovic, « sans ces restrictions, nous serions le seul pays à autoriser les ventes de terres avant de devenir membre de l’Union ». L’entrée est prévue pour 2020.