L’assassinat en juillet 2016 de Seth Rich, analyste du Comité national démocrate (DNC), lié à sa correspondance avec WikiLeaks ?

Seth Rich Comité national démocrate DNC Wikileaks

Seth Rich, responsable informatique du Comité national démocrate (DNC), tué le 10 juillet 2016.


 
Pour mémoire, Seth Rich, c’est ce responsable informatique du Comité national démocrate (DNC) tué le 10 juillet 2016 de deux coups de feu dans le dos, à 4h20 du matin dans une rue de Washington. Si la police a dit soupçonner une tentative de vol, il avait toujours son portefeuille et sa montre sur lui quand il a été découvert. Lundi, Rod Wheeler, un détective embauché par la famille de Seth Rich et payé par un tiers, a affirmé sur la chaîne Fox DC avoir de bonnes raisons de penser que Seth Rich avait échangé des mails avec WikiLeaks.
 

Seth Rich aurait transmis des milliers de mails échangés entre les leaders du Comité national démocrate (DNC)

 
Fox News a ensuite indiqué avoir eu confirmation de cette information auprès d’un enquêteur de la police fédérale qui aurait quant à lui eu personnellement accès à l’ordinateur portable de Seth Rich et aurait vu cette fameuse correspondance avec WikiLeaks, et plus précisément avec Gavin MacFadyen, un journaliste d’investigation et auteur de films documentaires américain, aujourd’hui décédé à la suite d’un cancer, lié à Julian Assange et à WikiLeaks. D’après la source de Fox News, les e-mails en question seraient en possession du FBI tandis que l’enquête pour homicide est confiée à la police de la ville de Washington. Toujours selon cette source, un total de 44.053 e-mails et de 17.761 pièces jointes échangés entre les dirigeants du Comité national du Parti démocrate entre janvier 2015 et mai 2016 auraient été transmis à MacFadyen par Rich avant le 21 mai 2016.
 

La famille et plusieurs grands médias contestent les affirmations sur le lien entre Seth Rich et WikiLeaks

 
Attaquée pour ces révélations à la fois par la famille de Seth Rich et de grands médias comme CNN, le Washington Post et le Huffington Post, qui mettent en doute le sérieux de ses sources, la chaîne Fox News a quelque peu modifié son article en lui donnant le titre « La famille du membre du personnel du DNC tué Seth Rich démolit le détective à propos de son information sur le lien à WikiLeaks » en remplacement de : « Le membre du personnel du DNC tué était en contact avec WikiLeaks selon un enquêteur ». Le média conservateur a toutefois maintenu ses allégations face à ceux qui l’accusent de politiser l’affaire et de chercher à détourner l’attention des accusations lancées le même jour à l’encontre du président Donald Trump, à propos des informations confidentielles qu’il aurait divulguées à la Russie.
 

WikiLeaks a offert une récompense pour retrouver les responsables du meurtre de Seth Rich

 
Si WikiLeaks n’a jamais confirmé que Seth Rich était la source des fuites en provenance du Comité national du Parti démocrate, la plateforme des lanceurs d’alertes a publié le 22 juillet 2016, soit 12 jours après le meurtre de Rich, des e-mails internes du DNC qui laissaient transparaître un complot au sein du parti destiné à empêcher le socialiste Bernie Sanders de remporter la primaire du Parti démocrate face à Hillary Clinton. La controverse a ensuite débouché sur la démission de la présidente du DNC. WikiLeaks a par ailleurs offert une récompense de 20.000 dollars pour toute information pouvant conduire à appréhender le ou les coupables du meurtre de Seth Rich.
 

Olivier Bault