fbpx

Sony annule la sortie du film sur le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un

Sony-annule-film-dictateur-nord-coreen-Kim-Jong-Un
 
Sony Pictures a finalement annoncé l’annulation de la sortie du film The Interview, qui mettait en scène un projet fictif d’assassinant du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, après avoir reçu des menaces de pirates informatiques qui seraient téléguidés par Pyongyang.
 

Sony annule complètement la sortie de son film

 
Le film est non seulement annulé aux Etats-Unis, mais les sorties sur le marché international, en vidéo à la demande ou en DVD sont également compromises.
 
« Sony Pictures n’a plus aucun projet de sortie pour le film », a indiqué un porte-parole du studio.
 

Obama soutien publiquement Sony contre le dictateur nord-coréen

 
Cette décision vient après deux faits majeurs : les principales chaînes de cinéma américaines ont annoncé qu’elles ne diffuseraient pas la bande en question, et Sony a reçu de nouvelles menaces de la part des pirates qui avaient revendiqué l’attaque informatique majeure lancée contre l’entreprise en novembre. Obama avait pourtant encouragé les Américains à ne pas se laisser impressionner : « Allez au cinéma » avait-il lancé. Aujourd’hui, les acteurs regrettent officiellement la capitulation de Sony.
 

Kim Jong-Un a-t-il commandité l’attaque de Sony ?

 
Les enquêteurs américains sont désormais convaincus que l’attaque informatique dévastatrice de novembre a été commanditée par la Corée du Nord, ce que Pyongyang nie, malgré les félicitations qu’il a envoyées aux pirates.
 
Ces derniers ont mis en ligne de nombreux documents, adresses électroniques ou non, et numéros de sécurité sociale de 47.000 employés de Sony Pictures. Avec cette menace à l’entreprise et aux spectateurs : « Rappelez-vous le 11 septembre 2001. (…) Tout ce qui va se passer dans les prochains jours sera dû à la cupidité de SPE. Le monde entier dénoncera Sony ».