fbpx

Ahmed Hassan, demandeur d’asile irakien convaincu d’action terroriste a été condamné à Londres et invité à lire le coran en prison…

terroriste Ahmed Hassan condamné lire coran prison Londres demandeur asile
 
Ahmed Hassan, qui affirme avoir 18 ans, avait planté une bombe artisanale dans le métro de Londres à l’heure de pointe en septembre dernier. Une cinquantaine de personnes avaient été blessées mais on n’avait pas déploré de morts, le dispositif de détonation ayant mal fonctionné. Mais le juge Haddon-Cave a estimé que le jeune homme avait « le désir et l’intention, ce matin-là, de tuer le plus possible de membres du public britannique ». Il a été condamné à la prison à vie avec la recommandation d’y passer au moins 34 ans.
 

Ahmed Hassan, terroriste condamné à lire le coran dans une prison de Londres

 
Le juge a particulièrement souligné la manière dont Hassan était descendu du train en vitesse juste avant le moment où sa bombe devait exploser : « Vous vouliez sauver votre peau et n’étiez pas prêt pour la shahada [le martyre]. Vous aurez beaucoup de temps pour étudier le coran en prison au cours des années à venir. Vous devez comprendre que le coran est un livre de paix, que l’islam est une religion de paix. Vous avez violé le coran et l’islam par vos actions, en même temps que les lois de tout peuple civilisé. Il faut espérer que vous en preniez conscience un jour. »
 

Le juge qui espère convertir le demandeur d’asile à l’islam, religion de paix…

 
Il est apparu qu’Ahmed Hassan a abondamment menti à propos de son enfance – il affirme avoir perdu son père lors d’un raid allié sur Bagdad et avoir été kidnappé par l’Etat islamique qui l’aurait entraîné à tuer, avant son entrée au Royaume-Uni comme clandestin par camions depuis Calais en octobre 2015. Hassan a démenti ce récit devant la cour, affirmant avoir simplement cherché à obtenir la sympathie des autorités en racontant tout cela.
 
On sait en revanche qu’il a participé à un programme de contre-radicalisation britannique, Prevent, avant de passer à l’action.
 
Peut-être l’y avait-on également incité à lire le coran…
 
Dans les prisons de Sa Majesté, le terroriste va pouvoir continuer de se radicaliser tranquille, sur ordre du juge.
 

Anne Dolhein