fbpx

Transplantation d’une tête d’homme en Chine – mais elle ne prouve rien

Transplantation tête homme Chine
 
Le neurochirurgien Sergio Canavero s’est contenté de raccorder mécaniquement une tête de cadavre sur un corps de cadavre après avoir reçu l’autorisation des familles des défunts concernés. Le médecin italien est furieux du scepticisme qui a accueilli l’opération qui de fait, pourtant, ne prouve rien puisqu’il s’agit simplement d’une expérience comme l’a reconnu le professeur Ren Xiaoping, son partenaire, dans les médias chinois.
 
Canavero continue d’annoncer qu’il veut passer à l’étape suivante en raccordant la tête d’un homme vivant sur le corps d’un homme en état de mort cérébrale.
 
Il a précisé avoir choisi la Chine parce que c’est le « bon endroit » où les comités d’éthique autorisent ce genre d’opération, et que la Chine était désireuse de faire des choses « que les gens croient impossible » afin de faire du XXIe siècle le « siècle chinois ». Il a ajouté que les considérations éthiques ne sont jamais qu’un artifice né de la pensée occidentale judéo-chrétienne.