Comment l’offre d’asile en UE a augmenté de 72 % entre 2014 et 2015

UE asile offre augmente 72

Des migrants arrivent sur un bateau turc près du village de Skala, sur l’île grecque de Lesbos.


 
Plus de 330.000 personnes se sont vu attribuer l’asile dans l’Union européenne l’an dernier, soit une hausse de 72 % par rapport à 2014, à la suite de l’arrivée d’un million de personnes fuyant la guerre ou la pauvreté. Au moins la moitié de ceux ayant acquis le statut de réfugié en 2015 ont fui la guerre civile syrienne qui a tué près d’un demi-million de personnes et en a déplacé plus de 7 millions d’autres. Plus de quatre millions de Syriens ont été contraints de fuir vers des pays limitrophes, dont la Jordanie et la Turquie, où résident au moins 2,5 millions de Syriens. L’an dernier, plus de 1,1 million de personnes sont venues dans l’UE, ce qui constitue la plus grande crise migratoire sur le continent depuis la Seconde Guerre mondiale.
 
Les trois principaux pays d’où proviennent les personnes qui se sont définitivement vu attribuer le droit d’asile sont la Syrie (pour 49,8 % du total), l’Erythrée (8,3 %) et l’Irak (7,1 %) selon les dernières informations d’Eurostat, l’agence européenne des statistiques. Soit 166.100 Syriens, 27.600 Erythréens et 23.700 Irakiens.
 

Le nombre de migrants demandant l’asile en Allemagne a explosé en un an

 
Le nombre de Syriens ayant obtenu le droit d’asile l’an dernier a plus que doublé par rapport à 2014, et plus de 60 % d’entre eux l’ont demandé en Allemagne. Près de la moitié des demandes acceptées l’ont été dans la seule Allemagne. Berlin a accordé l’asile à 148.200 personnes, soit une hausse de 212 % par rapport à 2014, la Suède venant en second avec 34.500.
 
Le Royaume-Uni a accepté près de 18.000 demandes d’asile en 2015, accordant le statut de réfugié à 14.785 personnes. Sur un total de 8.155 réfugiés réinstallés en UE, le Royaume Uni en a accepté 1.865. Les trois principaux pays d’origine des migrants ayant trouvé refuge au Royaume-Uni sont le Soudan, l’Iran et la Syrie, le Royaume-Uni acceptant plus de réfugiés que 17 autres Etats membres réunis dont l’Espagne, la Grèce et l’Irlande.
 
Les réfugiés réinstallés sont définis par Eurostat comme des personnes ayant obtenu la permission de vivre dans un pays de l’UE « dans les conditions d’un programme d’intégration national ou communautaire. »
 

L’offre d’asile de l’UE a augmenté de 72 % – c’est loin de suffire face au million de migrants

 
En UE, plus de 300.000 personnes ont vu leur dossier régularisé en première instance, et 26.000 autres en appel. Les Syriens ont été les premiers bénéficiaires, avec 97 % d’entre eux acceptés (à comparer avec 3 % à peine pour ceux provenant des Balkans).
 
Une donnée non négligeable – la religion professée par les nouveaux arrivants – est quant à elle passée sous silence.
 
Notons enfin que 70 % des dossiers des réfugiés actuellement présents sont toujours en attente de traitement, ce qui démontre la difficulté administrative de l’UE à gérer la crise migratoire.