fbpx

Quand la vertueuse Facebook fait des « erreurs » de sondage sur le comportement pédophile

vertueuse Facebook erreurs sondage comportement pédophile
 
« C’était une erreur » s’est défendue l’entreprise – une erreur de cette taille est quand même embarrassante.
 
Facebook a fait, en effet, paraître un sondage auprès des utilisateurs de sa plate-forme, leur demandant si les pédophiles devraient être autorisées à demander des images sexuelles à des enfants via son propre réseau… !
 
Les utilisateurs pouvaient sélectionner différents réponses : « Ce contenu devrait être autorisé sur Facebook, et cela ne me dérangerait pas de le voir », ou « Ce contenu devrait être autorisé sur Facebook, mais je ne veux pas le voir », ou « Ce contenu ne devrait pas être autorisé sur Facebook, et personne ne devrait pouvoir le voir », ou enfin « Je n’ai aucune préférence sur ce sujet ».
 
Une enquête hallucinante au vu du fait qu’un tel acte est heureusement encore rigoureusement répréhensible au niveau de la loi ! C’est suggérer que Facebook pourrait, en fonction des réponses de ses utilisateurs, le tolérer, ou encore suggérer aux utilisateurs de Facebook que ce comportement pourrait être acceptable…
 
Alors l’entreprise s’est défendue : « Nous menons des sondages pour comprendre comment la communauté pense la façon dont nous définissons les politiques. Mais ce type d’activité est et sera toujours complètement inacceptable sur FB ». Posture éminemment paradoxale, qui, en menant à une « erreur », révèle toute son ambiguïté.