La secte Wicca se développe à Austin (Texas) et au-delà

Wicca secte

Ed Fitch se prépare pour un rituel de bénédiction lors d’un rassemblement Wiccan.


 
La Wicca, secte créée en Angleterre et importée aux USA dans les années 60, se base sur d’anciennes religions païennes. Ses disciples vénèrent une déesse et un dieu, honorent la Terre et pratiquent des rituels magiques. Ils suivent les instructions du Wiccan Rede, recueil de principes qui souligne l’importance de ne pas faire de mal… « Nous croyons que chaque chose fait partie du Tout » déclare Ed Fich, 80 ans, grand-prêtre sorcier.
 
La Wicca étant une secte décentralisée ; il est difficile de connaître le nombre de ses membres. D’après l’Enquête sur l’appartenance religieuse en Amérique (American Religious Identification Survey), le nombre de personnes qui se définissent comme membres de la Wicca était de 342.000 en 2008 contre 134.000 en 2001. Les chiffres de 2008 sont les plus récents. Cette croissance s’inscrit dans le changement du paysage religieux US, de nombreuses personnes délaissant les religions établies. En 2014, 5,9% des Américains professaient une foi non chrétienne contre 4,7% en 2007, selon le Pew Research Center.
 

La secte Wicca revendique des membres à tous les niveaux de la société américaine

 
Pour Jennifer Graber, qui enseigne les religions à l’Université du Texas à Austin, cette tendance fait partie d’un mouvement plus large : « L’affiliation aux religions traditionnelles est en baisse. »
 
On retrouve des adeptes de la Wicca à tous les niveaux, y compris dans l’armée. Fitch, par exemple, est un ancien officier de l’Air Force et ingénieur à la retraite. Il existe des groupes de la Wicca dans des bases militaires, y compris à Fort Hood. L’Alliance étudiante païenne de l’Université du Texas comporte des membres de la Wicca entre autres adeptes de fois non traditionnelles et païennes. Philip Elmore, 22 ans, dit que c’est l’égalitarisme contenu dans la doctrine qui l’a attiré : « La religion traditionnelle est très hiérarchique, voire patriarcale (…) Nous n’avons pas qu’un dieu, nous avons aussi une déesse. Ils sont égaux. »
 

La secte a une doctrine facile qui attire même les catholiques déboussolés

 
Fitch, le militaire, dit s’être intéressé aux religions pendant des années avant d’être initié à la Wicca en 1967. Il fait partie de l’une des branches les plus anciennes, la Gardnerian Wicca Tradition, créée par Gerald Gardner en Angleterre dans les années 50. « Il n’y a pas d’autorité fixe… tous les initiés peuvent devenir grand-prêtre » affirme-t-il.
 
Caldwell, une adepte, explique quant à elle qu’après avoir pris un peu ses distances avec le mouvement en élevant ses enfants, elle y est revenue ensuite lorsque ceux-ci ont grandi : « Je suis revenue à ma spiritualité ». Elle et son mari, aujourd’hui au troisième niveau d’enseignement, peuvent prétendre à diriger un groupe. Elle affiche d’ailleurs jusque dans son bureau son appartenance à la Wicca. « C’est drôle, dit-elle, il y a des gens qui sont catholiques et qui viennent me voir en me demandant : « J’ai un problème…Peux-tu jeter un sort pour moi ? »…
 

Patrick Neuville

 

Wicca secte

Les Inconnus, dans leur sketch consacré à « la secte Richenou ». Version comique d’un phénomène à prendre au sérieux.