fbpx

Le yoga, un « must » à la COP 23 :
à Bonn, le pavillon indien met les participants à plat-schtroumpf

yoga must COP 23 Bonn pavillon indien participants plat schtroumpf
 
En marge de la conférence de l’ONU sur le « changement climatique », la pratique physico-spirituelle (dont les catholiques soulignent les graves dangers) a les honneurs du pavillon de l’Inde et attire de très nombreux visiteurs.
 
La première session de yoga d’une heure ayant connu un franc succès, de nouveaux créneaux seront donc proposés tous les jours d’ici à la fin de la COP 23 le 16 novembre, en tant que « vitrine » du style de vie « durable » propre à l’Inde depuis des temps très anciens, comme l’a indiqué un négociateur indien après avoir lui-même participé à la session du jour.
 
Le succès inédit du yoga au cours des conférences sur le « changement climatique » – un pavillon similaire à Paris avait attiré beaucoup moins de monde – est sans doute lié à l’intérêt créé parmi les étrangers après que les Nations unies ont institué une Journée internationale du yoga le 21 juin dernier, selon un autres membre de la délégation indienne.
 
L’initiative invoque le patronage du premier ministre Narendra Modi. Les dépliants annonçant les heures de yoga comportent sa photo et une citation : « En modifiant notre style de vie et en étant en pleine conscience grâce au yoga, il peut nous aider à gérer le changement climatique et bien d’autres choses. »