fbpx

Zhores Alferov, élu communiste à la Douma et prix Nobel de physique en 2000, estime qu’internet ne devrait pas être accessible à tous

Zhores Alferov Douma prix Nobel physique internet accessible tous communiste
 
L’accès illimité à l’information peut faire du tort à la moralité et à la santé mentale des individus, a-t-il indiqué, plaidant pour des limitations de l’accès au Web qui pourraient aller jusqu’à en exclure certaines personnes.
 
Ce membre du parti communiste russe et de l’académie russe des sciences s’exprimait alors qu’un sondage venait d’affirmer que 45 % des Russes vérifient leurs comptes sur les réseaux sociaux chaque jour ; ils sont 62 % à le faire au moins une fois par semaine. Un tiers des Russes ne possèdent pas un tel compte, soit qu’ils n’aient pas accès à Internet – c’est le cas de 20 % de la population – soit qu’ils n’aient pas choisi d’en ouvrir un (10 % des sondés).
 
La régulation de l’accès à internet se fait légalement depuis 2012 en Russie, date à laquelle les agences d’État ont obtenu le droit de bloquer certaines pages – pédopornographiques mais aussi celles jugées « extrémistes ». La loi a été étendue en 2017 pour permettre l’interdiction de toute technologie ou de tout logiciel permettant d’accéder à des sites officiellement bloqués sur le territoire russe.