fbpx

Urgent : Affaire Vincent Lambert. Le docteur Vincent Sanchez se prononce pour l’arrêt des soins. La réaction de Maître Triomphe


 

La réaction exclusive de Maître Jérôme Triomphe au téléphone avec Armel Joubert des Ouches

 
On l’apprend aujourd’hui. Le CHU de Reims, et plus précisément le docteur Vincent Sanchez, décide l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation de Vincent Lambert « passé un délai de 10 jours ». A cet arrêt serait donc associée une sédation profonde et continue jusqu’au décès. Cette affaire, dans laquelle les « grands médias » n’ont pas cessé d’ostraciser Viviane Lambert et son époux depuis huit ans, cette affaire connaît donc ici un nouvel épisode. La décision de mettre fin à l’alimentation et à l’hydratation de Vincent a été prise aujourd’hui lundi 9 avril par le Dr Vincent Sanchez, à l’issue d’une procédure collégiale d’environ cinq mois qui a conclu à une “obstination déraisonnable” envers le patient tétraplégique, selon une source proche du dossier.
 
Pour Me Jérôme Triomphe, l’avocat de la famille de Vincent Lambert, le scandale se poursuit. « Je suis indigné, explique t-il à Reinformation.tv, je suis indigné à la fois comme avocat, à la fois comme juriste et enfin comme citoyen. Parce que Vincent Lambert n’est pas le légume accroché à des machines contrairement à ce qui se lit dans les médias. Vincent est un garçon qui est, certes, handicapé, certes cérébrolésé mais il n’a rien à faire dans un centre de soins palliatifs au CHU de Reims alors qu’il devrait être pris en charge dans une unité de soins spécialisés pour ces patients là ».
 

Le docteur Vincent Sanchez se prononce pour l’arrêt des soins

 
« Le scandale de cette affaire, poursuit Jérôme Triomphe, c’est que le Dr Sanchez a refusé de tenir compte de l’avis de 25 spécialistes qui prennent en charge ce type de patients ! Ils affirment qu’il ne peut pas relever d’une obstination déraisonnable ! » Nombre de spécialistes en effet soutiennent la famille affirmant que Vincent devait être, depuis longtemps, transféré dans un centre spécialisé et qu’il devait être rééduqué à manger par la bouche. « Ces spécialistes ont constaté eux-mêmes qu’en le faisant manger par la bouche, Vincent avait retrouvé un réflexe de déglutition qu’il n’avait plus depuis des années ».
 

Maître Triomphe : « Ils veulent le tuer de sang froid ! »

 
Pour Maître Jérôme Triomphe, vouloir mettre fin à la vie de Vincent Lambert témoigne clairement d’un acharnement d’idéologues. Il faut rappeler, souligne Jérôme Triomphe, que la Loi Léonetti a été édictée à la suite de l’affaire Vincent Humbert. A un moment, la question s’est posée de savoir comment on pouvait traiter ce genre de cas.
 
« Jamais nous ne laisserons tuer de sang froid un Vincent Lambert parce que arrêter son alimentation et son hydratation c’est le tuer de sang froid, quoi qu’en pensent les hypocrites ! Prenez un nourrisson, laissez-le sur un lit sans le nourrir et il mourra naturellement ! Nous ne laisserons pas faire ! Nous nous battrons jusqu’à l’extrémité de nos forces ».
 

L’immense scandale de l’affaire Vincent Lambert

 
Dans cette interview exclusive qu’il accorde à RITV, Maître Jérôme Triomphe déclare que « le Dr Vincent Sanchez du CHU de Reims a osé écrire dans sa décision que “telle serait la possible volonté de Vincent” ! Je répète “telle serait la possible volonté de Vincent” alors que la loi exige une certitude dans la volonté de mourir ! »