fbpx

Ferguson : le rapport d’autopsie favorable au policier dans l’affaire Michael Brown

Canada attentat islamiste Parlement federal Ottawa
 
L’affaire Michael Brown, le jeune Noir de 18 ans qui a été abattu par un policier de Ferguson, semble se préciser… Un médecin légiste, le docteur Michael Graham, ainsi qu’un anatomopathologiste expert non impliqué dans l’enquête, ont lu le rapport d’autopsie du jeune homme et affirment que ce dernier a notamment été blessé à la main par un projectile tiré à courte distance.
 

Le policier de Ferguson craignait pour sa vie

 
Le policier américain qui a abattu le jeune homme affirme depuis le début qu’il craignait pour sa vie quand il a ouvert le feu, après avoir été violemment battu. Un membre du corps policier de la ville de Ferguson a affirmé aux enquêteurs que la victime avait d’abord coincé le policier dans son véhicule de patrouille en le rouant de coups et en tentant de lui arracher son arme.
 
C’est la raison pour laquelle l’agent Darren Wilson aurait alors tiré une première fois dans la main de son agresseur.
 

Un rapport d’autopsie favorable au policier

 
Cette version des faits semble être confirmée par le rapport d’autopsie qui révèle, selon le docteur Graham, qu’« il y avait eu un affrontement de taille » : cela corrobore le récit de Wilson selon lequel Michael Brown tentait de lui arracher son arme : il affirme avoir tiré au cours de l’altercation dans la main du jeune homme dont le signalement correspondait à celui de l’auteur d’un récent cambriolage.
 

Michael Brown aurait chargé le policier

 
Le policier affirme aussi que Brown avait tenté de fuir avant de s’arrêter, de se retourner et de charger le policier, ignorant son ordre de s’arrêter. C’est alors que le policier aurait tiré les coups mortels, contrairement à ce que racontaient certains témoins qui affirmaient que Michael Brown aurait levé les mains avant que le policier ne l’abatte.
 
Le récit du policier semble de plus en plus plausible grâce au rapport d’autopsie. Le rapport toxicologique révèle par ailleurs la présence de marijuana dans le sang de Michael Brown au moment des faits…