Affaire de l’Institut du Christ Roi de Rennes : manifestation des fidèles…


 

Reportage Armel Joubert des Ouches
Images exclusives Réinformation.tv

 
« Pierre m’aimes-tu ? » « Je suis Saint François ». Ce mercredi 29 juin 2016, 19 heures, ils étaient près de 160 fidèles rassemblés sur le parvis de la cathédrale Saint Pierre de Rennes pour une veillée de prière en commun. Ces fidèles de Rennes et de Saint Malo sont venus une nouvelle fois supplier l’évêque du diocèse, Mgr Pierre d’Ornellas, de revenir sur son incompréhensible décision. Il y a près de trois semaines, ce dernier annonçait, sans raison aucune, son intention de demander à l’Abbé Cristofoli, le chanoine représentant l’Institut du Christ Roi à Rennes, de quitter les lieux.
 

Manifestation des fidèles de Rennes suite au revirement de Mgr d’Ornellas

 
Quelle est la position de l’évêque de Rennes, Mgr Pierre d’Ornellas, au sujet de la messe traditionnelle ? C’est la question que l’on est amené à se poser près de trois semaines après l’annonce de sa décision de demander au chanoine Cristofoli de quitter la chapelle. Une chapelle, coincée par de gigantesques travaux publics et destinée, selon les rumeurs, à être vendue par le diocèse de Rennes. Dans une lettre adressée aux fidèles de l’Institut du Christ Roi, Mgr Pierre d’Ornellas tentait de rassurer en écrivant qu’il maintiendrait cette messe traditionnelle. Quelques heures plus tard cependant, à une question du comité de soutien qui lui demandait ce qu’il adviendrait de cette messe, l’évêque répondait : « Je ne sais pas ». Un revirement qui, au lieu d’apaiser les tensions les a, bien au contraire, exacerbées.
 

Et la rencontre avec Mgr Schmidt de l’Institut du Christ Roi ?

 
Réinformation.tv était présent la semaine dernière à Rennes pour tenter d’interviewer le représentant français de l’Institut du Christ Roi. Mgr Michaël Schmidt s’était déplacé depuis Montauban pour tenter de régler cette affaire auprès de son confrère Mgr d’Ornellas. Mgr Schmidt n’a rien pu dire. A-t-il été forcé au silence ?
 

De probables jalousies

 
La Communauté de l’Institut du Christ Roi de Rennes rassemble à elle seule plus de 700 fidèles et suscite régulièrement des vocations parmi les plus jeunes. Quand on sait que le diocèse de Rennes est dans une situation catastrophique – une seule ordination de prêtres en 2015 – une désertification religieuse qui s’accentue, on peut légitimement s’interroger sur les jalousies que cet état de fait provoque et sur leur lien avec ce conflit.
 
Institut Christ Roi Rennes manifestation fidèles