fbpx

CONTE La Lune de Jupiter ♠


 
La Lune de Jupiter est un conte hongrois contemporain. La Lune de Jupiter dont il est question est le satellite jovien Europe ; il comporte, sous une couche de glace protectrice, un immense océan d’eau salée ; il pourrait abriter la vie, sous une forme au moins bactérienne. Ceci est précisé en un petit texte introductif au film. Bref, il s’agit de l’Europe, le continent, après un curieux détour céleste dans le titre.
 
La Lune de Jupiter tient du film fantastique, plutôt pour adultes, par de nombreux aspects, et du film expérimental pour sa bizarrerie formelle et narrative générale. Mais il relève selon nous avant tout du conte, par son caractère irréel, et sa morale simpliste, tout comme, négativement, son niveau de réflexion qui ne dépasse pas les capacités d’un enfant de six ans. Le propos est d’ailleurs explicite : les « migrants » sont des « anges » ! Soit de bonnes créatures célestes, tout simplement. Elles viennent sauver une Europe moralement en perdition. L’angélisme, c’est le cas de le dire, de la pensée de l’extrême-gauche sur la question, est développé dans ce film-manifeste. Rappelons, que, dans le monde réel, ces « migrants » sont des immigrés clandestins musulmans qui envahissent par vagues humaines l’Union Européenne, dont la Hongrie, où se situe l’action. Ils ne sont nullement des « réfugiés », puisqu’un tel statut a un sens dans le pays immédiatement voisin de celui qu’ils sont obligés de quitter, c’est-à-dire par exemple l’Iran pour l’Afghanistan, ou la Turquie pour la Syrie. De façon absurde dans le film, car cette propagande grossière en finit par devenir ridicule, ces migrants sont littéralement mitraillés par des policiers hongrois, et parqués dans des camps de concentration…Ce placage des scènes des Juifs fuyant l’Europe nazie relève du délire avec ces migrants qui tiendraient mordicus à rentrer dans un tel enfer. Cet enfer imaginé par l’extrême-gauche ne correspond à aucune réalité. Ces immigrés clandestins, qui n’ont aucun droit d’envahir l’Europe, ne sont pas sans poser aussi des questions sécuritaires. Le film montre aussi de méchants terroristes, bien barbus, et voleurs, réalisant un attentat dans le chemin de fer métropolitain de Budapest : ils ont l’air de méchants reconnaissables par des enfants, tandis que les vilains et stupides policiers hongrois poursuivent des anges à l’évidence innocents…
 

La Lune de Jupiter : une œuvre de propagande contre la Hongrie sans aucun intérêt

 
Les Hongrois du film sont méchants, odieux, ou au mieux douteux. Le médecin, qui aide l’ange, est corrompu. Il a un passé peu net, une erreur médicale, de son fait : il avait opéré un patient en état d’ébriété ; il en est mort. L’ange l’accompagne dans ses tournées médicales – car il est suspendu de l’hôpital -, punit les racistes, et achève les mourants. Une scène prend un net aspect de plaidoyer pour l’euthanasie, qui est pourtant un crime…
 
La Lune de Jupiter peut être vue au second degré comme œuvre de propagande, qui participe à la campagne internationale actuelle contre la Hongrie. Mais il ne présente aucun intérêt par ailleurs.
 

Hector JOVIEN

 
Lune Jupiter Conte Film