fbpx

Le vrai visage de saint Martin de Porres

Vrai visage saint Martin Porres

Les crânes des trois saints péruviens, décédés il y a quatre siècles et conservés en l’église Saint-Dominique de Lima, au Pérou.


 
A Lima, au Pérou, à l’occasion de sa fête, le 3 novembre dernier, une reconstitution du visage – le vrai visage donc – de saint Martin de Porres a été dévoilée. Cette construction, effectuée par une équipe de spécialistes à partir du crâne du saint, révèle notamment que le frère dominicain avait perdu la plupart de ses dents à la fin de sa vie.
 
Pour être précis, à sa mort, saint Martin de Porres n’avait plus que deux dents, et aurait eu, de ce fait, beaucoup de mal à mastiquer, selon ce qu’a déclaré le Dr Paulo Miamoto, désignant notamment des distorsions dans la mâchoire supérieure du saint.
 
Le Dr Miamoto faisait partie du groupe de spécialistes de l’anthropologie et de médecins dentistes, et s’est exprimé lors de cette présentation du 3 novembre.
 

Saint Martin de Porres

 
Pour la circonstance, des milliers de fidèles avaient envahi la basilique du Très Saint Rosaire, à Lima. Une messe solennelle a été célébrée par l’évêque auxiliaire, Mgr Raúl Antonio Chau de Lima, entouré de dominicains, puisque saint Martin de Porres appartenait à l’ordre de saint Dominique.
 
Dans son homélie, le prélat a souligné l’humble service qui a été celui de saint Martin, et a rappelé les paroles de saint Jean XXIII, qui, en le canonisant, le 6 mai 1962, l’avait appelé, avec la voix populaire, « Martin de la Charité ».
 
Au cours de son homélie, le pape avait notamment déclaré : « Saint Martin, toujours obéissant et inspiré par son divin Maître, a vécu parmi ses frères avec ce profond amour qui vient de la Foi pure et de l’humilité du cœur. Il aima les hommes parce qu’il les voyait comme des enfants de Dieu, et comme ses propres frères et sœurs. Telle fut son humilité qu’il les aima plus qu’il ne s’aimait lui-même, et qu’il les considérait comme étant meilleurs et plus vertueux que lui-même… Il excusait les fautes des autres. Il pardonna les insultes les plus amères, convaincu qu’il était de mériter de plus sévères châtiments à cause de ses propres péchés. Il essaya de toutes ses forces de sauver les coupables ; il consola amoureusement les malades ; il fournit des remèdes, de la nourriture, des vêtements aux pauvres ; il aida tant qu’il fut possible les ouvriers agricoles et les nègres, sans oublier les mulâtres, qui en ce temps étaient considérés ni plus ni moins que comme des esclaves… »
 
On notera que saint Martin est aussi fort connu pour sa gestion des souris et autres rongeurs parfois encombrants.
 

Le vrai visage en 3D

 
A l’issue de la messe, le Père Luis Ramírez, prieur de Saint-Dominique, le couvent qui fut celui de saint Martin, a présenté l’équipe qui a réalisé cette reconstitution en 3D. Ensuite, le concepteur 3D Cicero Moraes a expliqué que, quand il a fait la représentation graphique de la figure du saint, le résultat a coïncidé étroitement avec une vieille peinture et une statue du saint, réalisées par des artistes inconnus, et qui sont conservés au couvent Saint-Dominique, authentifiant ainsi le résultat obtenu.
 

François le Luc