fbpx

Les familles victimes de l’acharnement du gouvernement

familles victimes acharnement gouvernement
 
Selon Le Parisien le ministre du Budget Christian Eckert et celui de la santé, Marisol Touraine devraient proposer de réduire de moitié la durée maximale du congé parental et de baisser la prime de naissance.
 
Interrogé sur France Inter hier, Marisol Touraine a affirmé que ces mesures étaient envisagées afin de « maîtriser les dépenses de la politique familiale ». Elles seront annoncées ce soir par le gouvernement.
 
Ce congé parental permet aujourd’hui aux parents salariés d’interrompre leur activité professionnelle pendant trois ans afin d’élever leurs enfants. Ils perçoivent alors une aide versée par l’État pour compenser la perte de salaire, d’un montant récemment plafonné à 390 euros.
 
Ce congé pourrait donc être coupé en deux pour chacun des parents. Officiellement il s’agit de pousser les pères à pouponner, au nom de la traque des « stéréotypes de genre ».
 
La mesure est hypocrite en deux sens : d’une part ce congé est utilisé à 97% par les mères et les pères ne pourront sans doute pas se permettre de le prendre ; d’autre part un enfant si petit a naturellement plus besoin de sa mère – n’en déplaise aux féministes de tout poil !
 
Sans compter qu’aucune place en crèche supplémentaire n’est prévue et qu’il s’agit donc bien d’une mesure qui n’est autre qu’un obstacle de plus pour les femmes désirant avoir des enfants.
 
La mesure pourrait permettre au gouvernement d’économiser 300 à 400 millions d’euros, pas grand chose donc…
Il s’agit donc bien de cibler les familles, décidément victimes de l’acharnement du gouvernement.