fbpx

Journée mondiale de sauvegarde de la Création : l’Eglise des Philippines unie autour du pape François contre le réchauffement climatique

Journée mondiale sauvegarde Création Eglise Philippines
Quelques semaines avant que les autorités du monde entier ne se réunissent à Paris pour décider de nouvelles réglementations en matière d’écologie, le pape François vient d’annoncer le lancement d’une journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, le 15 septembre prochain. Cette annonce a été particulièrement bien accueillie par l’Eglise des Philippines, préoccupée déjà depuis des années par le réchauffement climatique et la sauvegarde de la création.
 
La protection de l’environnement est la préoccupation mondiale majeure de ces dernières années, alors même qu’aucune donnée scientifique ne permet d’établir clairement de responsabilité humaine dans un éventuel réchauffement climatique. Les grandes institutions internationales portent la question sur le devant de la scène médiatique sans relâche, et poussent tous les gouvernements du monde à multiplier les réglementations désastreuses pour l’économie des pays développés.
 
Si le respect de la création est évidemment une obligation, l’accusation systématique de l’Homme ne peut que lui être profondément nuisible. L’idéologie portée aujourd’hui par les écologistes prétend en effet que l’Homme ne serait qu’un aboutissement nuisible de l’évolution, dont la planète devrait finalement se débarrasser pour continuer à respirer. L’affirmation est naturellement profondément anticatholique et s’oppose frontalement aux Ecritures. Et pourtant, même l’Eglise apporte sa pierre à l’édifice, notamment aux Philippines mais également en France : des assises de l’Ecologie étaient organisées à Saint Etienne le week-end dernier.
 
Pendant ces trois jours, différentes interventions, tables rondes, forums et spectacles ont été organisés autour de l’écologie. Des enfants de différentes religions étaient notamment invités à se réunir sous une terre géante, pour symboliser l’amour qu’il faudrait porter à la planète… Le paganisme n’est plus très loin.
 

Journée mondiale de sauvegarde de la Création : l’Eglise des Philippines en première ligne

 
Répondant à l’appel du Saint Père, l’Eglise des Philippines a annoncé qu’elle allait marquer ce jour par la célébration de messes, ainsi que par la tenue d’expositions et de rencontres. Cette journée mondiale de prière coïncide avec l’ouverture de la Saison de la Création aux Philippines, un événement organisé chaque année depuis 2013 pour sensibiliser la population philippines à la lutte contre le réchauffement climatique.
 
Pendant six semaines, l’Eglise des Philippines organisera donc comme chaque année des célébrations, des activités de sensibilisations, des expositions dans les paroisses, les écoles et les associations catholiques, sur le thème de l’environnement. Pour l’édition de 2015, la réflexion se fera à partir de la dernière encyclique papale « Laudato Si ».
 
Le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, célèbrera une messe dans la cathédrale de la capitale philippine à cette occasion. Il a appelé le plus grand nombre de fidèles à s’y rendre, mais également à travailler pour obtenir un million de signatures pour la pétition qui sera présentée aux participants de la conférence internationale sur le climat qui se tiendra en novembre prochain à Paris.
 

L’Eglise des Philippines lance une pétition pour la sauvegarde de l’environnement et de la Création

 
Le texte réclame aux autorités qui seront réunies à Paris des engagements pour limiter l’augmentation des températures mondiales en dessous de 1,5 degrés, mais également un accompagnement plus conséquent des populations pauvres qui feraient face de manière plus dramatiques aux conséquences des changements climatiques.
 
C’est en juillet dernier que le Mouvement catholique mondial pour le climat – qui regroupe plus d’une centaine d’organisations catholiques qui travaillent sur la justice climatique à travers le monde – a lancé cette campagne de grande ampleur aux Philippines. L’Eglise de Manille, particulièrement investie dans l’aide humanitaire aux Philippines, notamment à la suite de catastrophes naturelles récurrentes, s’est largement penchée sur la question climatique ces dernières années.
 
Elle s’est investie dans une campagne de sensibilisation aux déchets électronique en 2014 et s’est également engagée dans la lutte contre la contamination des sols par les activités minières.
Comme l’ONU, l’Eglise des Philippines a choisi de mettre l’accent sur la sensibilisation dans les écoles… La question du réchauffement climatique est pourtant controversée par quelques très grands scientifiques, notamment américains.
 

Béatrice Romée

.