fbpx

Un nouveau test sanguin pourrait détecter un cancer bien avant que les tumeurs ne se développent

nouveau test sanguin détecter cancer avant tumeurs
 
Un nouveau test sanguin, capable de détecter dix types de cancers différents des années avant que la personne ne tombe malade, pourrait être disponible dans le système de santé public au Royaume-Uni (NHS) dans les cinq ans à venir, selon des scientifiques.
 
Une avancée majeure dans le processus de guérison des cancers, basée sur la recherche des fragments d’ADN libérés dans la circulation sanguine par des cellules cancéreuses à croissance rapide.
 
Pour le chercheur principal, le Dr Eric Klein du Cleveland Center en Ohio, « c’est potentiellement le Saint Graal de la recherche sur le cancer ». « La plupart des cancers sont détectés à un stade tardif, mais cette « biopsie liquide » nous donne l’occasion de les trouver des mois ou des années avant que quelqu’un ne développe des symptômes et ne soit diagnostiqué ».
 
« Les gains de survie seraient considérables » selon le directeur général du NHS. D’autant que le test serait aussi capable d’identifier les traces génétiques de cancers notoirement difficiles à détecter – comme les maladies pancréatiques et ovariennes.
 
Les résultats, qui seront présentés à la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology à Chicago, proviennent de recherches sur plus de 1 600 adultes. Les tests ont révélé des signes d’alerte précoce dans le sang pour dix types de cancer avec une précision de plus de 50 %. Les meilleurs résultats concernaient les cancers de l’ovaire et du pancréas, diagnostiquant entre 80 et 90 % des personnes atteintes de ces maladies.