fbpx

Climat : la France donnera un milliard de dollars à l’ONU

ONU Climat France milliard dollars
 
François Hollande a annoncé mardi à New York, au cours d’un sommet réunissant quelque 120 pays, que la France contribuera à hauteur d’un milliard de dollars – d’ici à 2018, assure Marie-Hélène Aubert, conseillère présidentielle pour le climat – au Fonds vert de l’ONU pour le climat. Ce fonds, actuellement en cours de création, est destiné à aider les pays vulnérables à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à s’adapter aux effets du réchauffement.
 
A quinze mois de la Conférence de Paris, où les 195 pays de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ont rendez-vous pour signer le premier accord international climatique, François Hollande a lancé : « Je souhaite que Paris, en 2015, soit le symbole du changement pour le climat. » C’est sans doute plus facile que de s’occuper du chômage…
 

Des dollars, et puis quoi ?

 
Le président français a justifié sa détermination en expliquant que le dérèglement climatique menaçait « la paix et la sécurité du monde ». Et c’est sans doute pour cela que les principaux intervenants ont appelé de leurs vœux la mise en place d’une espèce de taxe mondiale – gérée par l’ONU ? – concernant notamment les émissions de carbone. Sans parler de toute l’idéologie verte qui veut diminuer la présence de l’homme, ce pollueur, de la surface de la terre.
 
« Soyons capables de réenchanter le monde, de donner à la jeunesse du monde l’espoir qu’elle vivra mieux que nous », a continué François Hollande.
 

Toujours plus pour le climat

 
Voilà donc le président français en faiseur de pluie et de beau temps. Enfin, croit-il. Car la plupart des ONG ont fait part de leur déception devant les engagements de François Hollande. Pas assez ! L’association de solidarité internationale Oxfam estime que le premier pas est trop « timide » ; et le Réseau Action Climat regrette qu’il n’ait rien dit sur une éventuelle suppression des soutiens publics de la France aux projets de centrales à charbon dans les pays en développement et en Europe.