fbpx

L’ombre du terrorisme islamique plane sur les Philippines où l’opposition est désormais liée à l’Etat islamique

Philippines Etat islamique terrorisme
 
Le dimanche 25 janvier, quarante-neuf policiers philippins ont été tués lors d’affrontements avec la rébellion islamique dans le sud de l’archipel en dépit d’un accord de paix signé il y a près d’un an entre le gouvernement et les rebelles musulmans.
 
Les affrontements ont eu lieu à Mamasapano, une localité isolée de l’île de Mindanao contrôlée par les rebelles du Front Moro islamique de libération (FMIL ou MILF).
 

L’opposition islamique infestée de combattants de l’Etat islamique

 
Ces récentes attaques révèlent le potentiel terroriste qui existe dans la partie sud des Philippines : le nombre de Philippins partis rejoindre l’Etat islamique en Irak et en Syrie ne cesse d’augmenter, laissant craindre le pire pour les Philippines à leur retour puisqu’ils sont nombreux à rejeter totalement tout accord de paix avec les autorités du pays.
 
Le pire scénario que pourrait subir les Philippines serait un retour à la situation des années 1990 pendant lesquelles l’île était devenue une plateforme tournante du djihadisme dans la région. Le risque sera considérable si l’accord de paix n’aboutit pas entre le gouvernement et le MILF, mais également si le MILF ne parvient pas à contenir la présence de militants islamistes dans les zones qu’il contrôle, comme le prévoit cet accord de paix.
 

Les Philippines et le terrorisme des djihadistes de l’Etat Islamique

 
Les autorités craignent également un retour des combattants de l’Etat islamique qui coïnciderait avec cette période de trouble et pousserait une population fragile et musulmane à choisir son camp. Pourquoi pas celui des djihadistes ?
 
Depuis des années, les autorités se battent contre une menace terroriste qu’elles avaient réussi à contenir dans une certaine mesure, mais la proclamation du califat islamique en Irak a ravivé des velléités islamistes partout dans le monde.
 
A commencer par les Philippines où les indépendantistes islamistes défilent dans les rues en arborant fièrement le drapeau de la région autonome de Mindanao.
 
Un beau drapeau, orné d’un sabre similaire à celui de l’Arabie Saoudite…