fbpx

Le président du Mexique veut modifier la constitution fédérale pour sanctuariser le « mariage » homosexuel

Enrique Peña Nieto l’a proposé mardi, près d’un an après que la Cour suprême a décidé que l’interdiction de ces unions par certains Etats mexicains était inconstitutionnelle. Le « mariage égalitaire » doit être protégé par la constitution et inscrit dans le Code civil fédéral, a-t-il indiqué.
 
La conférence épiscopale du Mexique, tout en reconnaissant qu’il est « urgent d’éviter toute discrimination » comme le veut le président, a publié un communiqué reprenant quasiment les termes d’Amoris laetitia en affirmant que « grand nombre de situations familiales peuvent certes offrir une certaine stabilité, mais que les unions de fait entre les personnes du même sexe, ne peuvent pas être placidement comparées au mariage ».
 
C’est là que l’on voit l’ambiguïté du texte de l’Exhortation : les évêques qui s’appuient sur elle se gardent de parler en termes nets et laissent entendre que les unions de personnes de même sexe correspondent peu ou prou à une « situation familiale ».