fbpx

Xi Jinping lance le réseau « Voix de la Chine » pour étendre sa propagande à l’échelle mondiale

Xi Jinping réseau Voix Chine propagande échelle mondiale
 
Le Parti communiste chinois a annoncé cette semaine la création d’une arme de propagande universelle appelée « Voix de la Chine », pour faire entendre la voix du régime « haut et fort dans le monde entier ». Un écho, sans nul doute, au service de diffusion internationale du gouvernement américain, Voice of America, fondé en 1942 pour contrer la propagande nazie !
 
Xi Jinping a décrété que « le nouveau média devrait présenter la Chine comme un bâtisseur de la paix mondiale, un contributeur au développement mondial, et un défenseur de l’ordre international, dans ses efforts à construire une communauté de destin commun. » Comme défenseur de l’ordre international, on fait mieux : quand, en juillet 2016, la Cour d’arbitrage permanent de La Haye a conclu que les constructions militaires chinoises dans les eaux philippines et vietnamiennes violaient le droit international, Pékin a parfaitement ignoré l’affaire.
 
Pour Radio Free Asia, (station de radio financée par le Congrès des États-Unis) qui rapporte sur les violations des droits de l’homme à travers le pays, la création de Voice of China est aussi une tentative de couver encore davantage la dissidence dans le débat public.
 
« Le Parti communiste chinois au pouvoir renforce son emprise sur toutes les formes d’expression publique, élargissant son puissant département de propagande pour absorber les agences chargées de réguler les médias, et exporter son idéologie vers le reste du monde via un nouveau méga-diffuseur ». 14 000 personnes seront employées.
Toujours selon Radio Free Asia, Voice of China prendrait exemple sur Russia Today (RT), financée pareillement par le gouvernement de son pays en l’occurrence le Kremlin, qui a su parfaitement s’intégrer au paysage médiatique américain et y porter son influence.