fbpx

Pas de collusion de la Russie avec la campagne de Trump aux Etats-Unis : la commission du renseignement de la Chambre des représentants est formelle

collusion Russie campagne Trump Etats Unis
 
« La théorie du complot à propos de cette collusion s’effondre. Il n’y a aucune preuve de collusion à ce jour après plus d’un an d’enquêtes à la chambre et au Sénat », a indiqué une source proche des investigations du Congrès. Les représentants affirmant posséder des preuves concrètes ne les ont toujours pas avancés.
 
Alors que l’enquête menée par Robert Mueller ne donne pas non plus d’éléments et que plusieurs mises en cause se sont révélées frauduleuses, « La seule chose qui soutient un récit de collusion est aujourd’hui la complicité des médias », a indiqué cette même source.
 
Les Démocrates membres des équipes d’investigations continuent d’affirmer qu’ils n’ont pas pu creuser assez profond, malgré une année d’enquête et 73 auditions de témoins : ils ont promis de continuer les recherches mais sans le pouvoir, désormais, d’obtenir des témoignages ou des documents sous contrainte de la loi.
 
Mike Conaway, principal représentant républicain à la commission d’enquête, a balayé leurs accusations liées selon lui à quelques rencontres de passage ou des contacts fortuits, affirmant que seuls Tom Clancy ou Vince Flynn seraient capables de les relier entre eux pour en tirer un roman d’espionnage.
 
Arrivée au terme de son enquête sur le « RussiaGate », la commission du renseignement de la Chambre pourrait désormais enquêter à la demande de plusieurs représentants sur les excès de pouvoir commis par le département de la justice et le FBI, dans le cadre du scandale FISA notamment.