fbpx

Dolce & Gabanna : succès médiatique de l’appel au boycott d’Elton John

Dolce-&-Gabanna-Elton-John-boycott-appel-succes-mediatique
 
Ils ont transgressé la règle de la non-discrimination et de l’adulation de l’amour gay : Domenico Dolce et Stafano Gabbana ont beau afficher leur homosexualité, ils n’ont pas le droit de donner leur avis sur le « mariage pour tous » et sur les aberrations de la procréation artificielle et les mères porteuses. C’est le nouveau tabou, illustré par le succès de l’appel au boycott lancé par Elton John à la suite des déclarations de « Dolce & Gabanna » que nous avons évoquées ici, hier sur reinformation.tv.
 

Succès médiatique d’Elton John

 
De nombreuses personnalités du showbiz ont volé au secours d’Elton John et de David Furnish, qui ont pris pour eux les remarques sur les « enfants chimiques » et la réalité du mariage, eux qui ont obtenu deux bébés par mère porteuse et qui prétendent ainsi incarner la nouvelle « normalité » familiale. Ryan Murphy (American Horror Story), le chanteur Ricky Martin (père de deux enfants nés d’une mère porteuse), Courtney Love Cobain (qui propose de brûler tous ses vêtements de la marque de luxe), Martina Navratilova, Victoria Beckham… Des célébrités du monde entier ont proclamé leur « amour » pour les parents gays et crié à la haine contre les stylistes italiens.
 

La presse répercute goulûment l’appel au boycott d’Elton John

 
La presse dans son ensemble, qu’elle soit anglophone ou francophone, a pris fait et cause pour Elton John (tant pis si en France, l’appel au boycott est un délit !), mettant l’accent sur sa dénonciation de Dolce & Gabbana et donnant largement la parole aux mouvements LGBT de nombreux pays qui se sont tous mobilisés pour dénoncer le « scandale ». Flavio Romani, président d’Arcigay, l’association italienne pro-LGBT, a déclaré au Guardian de Londres : « Leur position est tout à fait personnelle et elle contredit le mouvement mondial en faveur de l’adoption et des droits gays. Les gays ont le droit d’être considérés comme égaux aux autres pour ce qui est de l’élever des enfants. »
 
Les droits gays, un « dogme » globaliste, un tabou mondial ? C’est bien ça…
 
Même le conservateur Telegraph de Londres a publié une réflexion éditoriale sur la famille qui change et sur l’utilité de la provocation de Dolce & Gabbana qui ont forcé le monde à s’interroger sur ses vraies valeurs – et lui ont permis de tourner enfin le dos à sa nostalgie des « valeurs traditionnelles », qui ne correspondent plus à rien.
 
Pour autant Dolce et Gabbana n’ont pas plié – contrairement au directeur des pâtes Barilla qui avait été pris au piège d’une semblable campagne de haine en 2013, et qui avait fini par retirer ses propos contre le « mariage » des couples homosexuels.
 

Dolce & Gabbana tiennent bon. Elton John ? Il est « fasciste » !

 
Tout en se défendant d’avoir voulu « juger les choix d’autrui », ils ont affirmé qu’ils croient en la liberté d’expression : « Nous avons parlé de notre manière de voir la réalité… Bien sûr nous croyons à la liberté et à l’amour ». Mais ils ont aussi dénoncé la campagne de haine qui les vise aujourd’hui. Gabbana : « Je ne m’attendais pas à ça, venant de quelqu’un que je considérais – et je veux bien dire “considérais” – comme une personne intelligente, Elton John. Je veux dire : on prêche la compréhension, la tolérance, et après ça vous attaquez les autres ? Seulement parce qu’ils ont une opinion différente ? » Et de mettre le message « fasciste ! » sur la page Instagram d’Elton John…
 
Dolce et Gabbana ont provoqué la colère des médias mondiaux mais ils ont reçu de multiples soutiens, notamment de la part de personnalités politiques de la droite italienne. Plus frappante encore, la lettre de soutien envoyée par six Américains élevés au sein de couples homosexuels qui les ont « remerciés d’avoir été une inspiration ». « Nous voulons vous remercier d’avoir donné un retentissement à ce que nous avons appris d’expérience : tout être humain a une maman et un papa : éliminer l’un des deux de la vie d’un enfant revient à le priver de la dignité, de l’humanité et de l’égalité. » Assurant savoir que les parents gays peuvent être des parents très aimants, ils évoquent pourtant le « dur contrecoup qui se produit lorsque nous remettons en question l’idée dominante selon laquelle la “parentalité gay” est pleinement positive ». En tant qu’enfants de couples gays, ils ont tous souffert des attaques violentes du lobby gay lorsqu’ils ont affirmé que les enfants ont droit à un père et une mère.
 

La pétition de soutien des enfants de couples homosexuels à Dolce & Gabbana

 
« Si vous vous rétractez, si vous présentez vos excuses, cela rendra les enfants de foyers gays encore plus vulnérables, cela justifiera encore plus qu’on les discrédite », poursuivent-ils.
 
La plateforme CitizenGo a ouvert une pétition internationale de soutien à Dolce & Gabbana face à « l’inquisition gay ».
 
Et on garde en mémoire le dernier défilé de Dolce & Gabanna : un hommage aux mamans. C’est la vraie réponse à leurs détracteurs – et un ovni dans le monde de la mode, qu’on ne leur a sans doute pas pardonné. Depuis quand n’avait-on plus vu des mannequins mises en valeur comme femmes dans le monde de la haute couture, portant des modèles décents, jupes au genou et glorifiées dans leur rôle de mère ? Voyez le sourire de celle qui porte son bébé : le regard hautain de la top model ne résiste pas à la vue de son tout-petit !