fbpx

Google censure certains articles de LifeSiteNews, site pro-vie, pour empêcher qu’ils apportent des revenus publicitaires

Google censure site pro vie LifeSiteNews revenus publicitaires empêcher
 
Les responsables site pro-vie anglophone le plus important, LifeSiteNews, constatent depuis une dizaine de jour une multiplication spectaculaire des messages de Google mettant en garde contre le contenu des articles qu’ils mettent en lignes, désignés comme non conformes au normes du moteur de recherche et privés de ce fait du système de publicité automatique proposé par Google. Il y a un évident renforcement de la censure, constatent les responsables éditoriaux du site qui ne voient plus honorer leur contrat « AdSense » pour ces pages.
 
La censure s’exprime par le biais d’un message adressé au webmestre indiquant qu’un certain nombre d’articles de LifeSite ne respectent pas les règles établies pour pouvoir bénéficier d’AdSense. De quelques messages occasionnels en ce sens naguère, le rythme s’est soudain accéléré et LifeSite a reçu la semaine dernière une véritable salve de messages de mise en garde, qui s’est poursuivie ces derniers jours : « Ceci est un avertissement pour vous alerter du fait qu’une action est requise de votre part pour mettre votre compte AdSense en conformité avec les règles d’utilisation de notre programme AdSense. »
 

Google censure des messages pro-vie du site LifeSiteNews

 
Suivait l’injonction : « Veuillez immédiatement modifier votre site pour respecter les règles d’utilisation du programme AdSense. »
 
LifeSite n’ayant aucune raison de modifier ses articles d’information, Google – nouveau maître du monde ? – a édicté une sanction consistant à restreindre le nombre de publicités servies. Aussitôt, les articles incriminés étaient privées des publicités automatiquement mises en ligne par Google, avec des pertes de revenu correspondants.
 
Le message de Google a eu la bonté de donner des explications plus précises : « Google ne permet pas la monétisation de contenus qui peuvent être sensibles, tragiques ou blessants. » Google se réserve tous droits en ce domaine.
 
Le géant de la recherche sur internet donnait des exemples : ainsi l’article évoquant les horreurs sexuelles vécues par la fille d’un auteur connu de romans de science-fiction vivant avec sa partenaire lesbienne a été jugé par Google « dangereux ou péjoratif ».
 
Un autre article, lui aussi privé de publicités pour cause de contenu « sensible », montrait les images émouvantes d’un enfant né prématurément à 18 semaines – et vivant. Avec un commentaire magnifique sur les adieux que ses parents ont pu lui faire avant que la vie ne le quitte.
 

Google, maître du monde et des revenus publicitaires ?

 
Google a réservé à un qualificatif plus dur à un article faisant un lien vers une vidéo d’un autre enfant né très prématurément dans son sac amniotique : « Une vidéo virale qui fend le cœur, mais qui montre l’humanité de l’enfant à naître. » Les publicités ont été bloquées sur cette page au motif que le contenu était « Violent : gore ».
 
Pour Steve Jalsevac, cofondateur de LifeSite, on peut se demander si Google ne cherche pas tout simplement, avec l’immense puissance qui est la sienne, à contrôler la manière dont un site pro-vie et pro-famille rapporte des informations. « Google – mais aussi les autres géants des réseaux sociaux – cherchent-ils à prendre le contrôle du récit ? Est-ce leur manière d’essayer de supprimer ce avec quoi ils sont en désaccord ? Si c’est le cas, cela ressemble au “Ministère de la Vérité” dans le livre de George Orwell, 1984. »
 
Peut-être les internautes épris de vérité doivent-ils apprendre à contourner les géants. Et – tant que la censure reste relative – aider les sites d’information vraie à être mieux connus. Si vous avez lu et apprécié cet article, pensez à le partager !
 

Jeanne Smits