« Lego » beaucoup plus sexiste que dans les années 1970 selon un professeur

Lego sexiste années 1970 professeur

Athene Donald, professeur de physique expérimentale à Cambridge.


 
Selon Athene Donald, un professeur de physique expérimentale à Cambridge qui faisait une conférence au Festival Hay, le géant danois Lego fait partie des entreprises de jouets qui ont le plus régressé en matière de promotion de l’égalité.
 
Elle a dénoncé des « préjugés sexistes » flagrants, « pires que dans les années 1970 »… Les garçons sont encouragés à penser que leur voie à suivre dans le monde réside dans « la bataille et le pouvoir », les filles dans « l’amour et la magie ».
 
Drôle quand on pense que c’est l’exacte stratégie élaborée par Lego dans sa gamme « Friends » depuis 2012 pour toucher le marché du secteur « fille »… Une stratégie gagnante à tous points de vue pour la firme qui s’en félicite plutôt.
 
Boites de jeu roses, figurines moins cubiques, poitrine plus marquée, cheveux onduleux… C’est horrible, on touche vraiment à l’apartheid des sexes.