fbpx

Le montage autour de Trump et de la Russie : le mémorandum qui accuse Obama et le FBI

mémorandum Trump Russie montage accuse Obama FBI
 
La commission permanente de la Chambre des représentants des Etats-Unis sur le renseignement vient de décider de publier la retranscription du témoignage de Glenn Simpson, cofondateur de Fusion GPS, la société qui a produit un dossier falsifié sur les supposés liens de Donald Trump avec la Russie. La commission a également évoqué le contenu d’un mémorandum qui accuse directement à cet égard Obama, son département de la justice et le FBI. Si la consultation du mémorandum au Congrès a dû se faire à porte close, dans la mesure où il contient des informations classées défense, plusieurs représentants ont évoqué son contenu en le qualifiant de « choquant », « alarmant », voire « écœurant ».
 
Ainsi, Jim Jordan et Matt Gaetz, élus républicains de l’Ohio et de la Floride, ont assuré sur Fox News que les manœuvres des hommes de Obama relevaient de la justice pénale.
 
Selon Gaetz, les attaques persistantes contre Trump, notamment celles reposant sur l’enquête Mueller relative à la Russie, ont tout de la « révolution de palais » et avaient pour but de saboter les élections.
 

Le mémorandum qui laisse penser qu’Obama et le FBI ont voulu modifier le cours des choses après l’élection de Trump

 
Les uns et les autres piaffent d’impatience, assurant que le public américain a le droit de savoir à quel point le contenu du mémorandum accuse les adversaires de Trump. Selon Sara Carter, journaliste d’investigation qui a beaucoup travaillé sur le dossier, « Il est absolument essentiel que nous comprenions ce qui s’est passé et qu’il s’agissait d’un président des Etats-Unis d’Amérique dûment élu : si des gens de notre gouvernement voulaient passer outre cela et changer la trajectoire, alors, le peuple américain a besoin de le savoir ».
 
Aussi des représentants sont-ils en train de tenter de faire publier le mémorandum, ce qui peut se faire avec un vote majoritaire de la commission, suivi d’une phase d’examen des documents par l’exécutif qui peut ensuite donner son feu vert.
 

Des « liens » entre Trump et la Russie : les Démocrates ont accusé sur la foi d’un montage

 
Sans surprise, les Démocrates sont foncièrement opposés à la publication et ont même tenté d’empêcher des membres du Congrès d’avoir accès au document – c’est en ce sens qu’ont voté tous les membres démocrates de la commission sur le renseignement. « De quoi ont-ils si peur ? », demande Gaetz. Leur attitude « semble pour le moins intéressante », a-t-il dit, notant qu’à l’évidence ils ne veulent pas que le peuple américain connaisse l’élément déclencheur de l’enquête Mueller.
 
Tout semble indiquer, selon The New American, que le mémorandum portait bien sur le dossier fabriqué par GPS Fusion pour permettre à Loretta Lynch, chef du département de la justice, d’obtenir des mandats pour surveiller le candidat Trump et sa campagne – dossier fabriqué par un ancien agent du renseignement britannique Christopher Steele, et financé par la campagne présidentielle de Hillary Clinton et le Comité national Démocrate.
 
Depuis le 19 janvier dernier, plusieurs représentants américains font campagne et mènent des actions à la Chambre pour obtenir la publication du mémorandum.
 

Anne Dolhein