fbpx

Une nouvelle piste de prévention de l’asthme : la poussière des fermes en protège les enfants

poussière ferme prévention asthme enfants
Les enfants qui grandissent dans des fermes sont très peu sujets aux allergies et à l’asthme en raison de la présence de poussière. Après avoir exposé des souris à la poussière prélevée dans des fermes allemandes et suisses, les chercheurs ont découvert qu’elle protégeait les rongeurs contre l’allergie aux acariens, qui est la forme d’allergie la plus courante chez lez humains.
L’étude montre très précisément que la poussière « rend la muqueuse des voies respiratoires moins réactive aux allergènes comme les acariens », grâce à une protéine qui est naturellement produite par le corps humain lorsqu’il se trouve en présence de cette poussière que l’on trouve dans les fermes.
Cette protéine a été baptisée A20.
Les chercheurs ont également examiné un groupe de 2.000 personnes qui avaient grandi à la ferme et constaté que l’immense majorité n’était pas encline aux allergies ou à l’asthme. Le reste souffrait d’une carence en protéine A20, comme l’explique Bart Lambrecht, professeur de médecine pulmonaire à l’université de Gand en Belgique : ceux qui développent des allergies « ont une variation génétique du gène A20 qui entraîne une défaillance de la protéine A20 ».
Les chercheurs espèrent maintenant trouver la substance active qui se trouve dans la poussière des fermes et apporte cette protection, de manière à pouvoir développer des traitements préventifs contre l’asthme.