fbpx

Un sondage au Royaume-Uni révèle que les chrétiens n’adhèrent plus qu’à six commandements sur dix

sondage Royaume Uni chrétiens adhèrent six commandements dix
 
L’enquête réalisée par YouGov a permis de constater que les premiers commandements – les quatre premiers selon la numérotation protestante, les trois premiers selon la numérotation catholique, c’est-à-dire ceux qui se réfèrent aux devoirs envers Dieu – ne sont plus jugés importants par les chrétiens.
 
Il s’agit de ceux interdisant d’avoir « d’autres dieux » et de « rendre un culte aux idoles », de « prendre le nom de l’Eternel en vain », de « sanctifier le jour du Seigneur ».
 
Signe à la fois de l’ignorance religieuse et de la déchristianisation, les sondés sont plus de 70 % à penser qu’il n’est pas important de conserver le dimanche tant que jour de repos, 38 % seulement adhèrent au commandement qui interdit le blasphème et le parjure, et 43 %, moins de la moitié, reconnaissent qu’il ne faut pas rendre un culte aux idoles.
 
L’adhésion aux autres commandements est large parmi les chrétiens – à 94 % – et correspond à une adhésion de l’ensemble des sondés : 93 % des personnes n’adhérant pas à une religion estiment ainsi que ces commandements interdisant le mensonge, le meurtre, le vol, l’adultère, ou invitant à honorer père et mère sont toujours « importants et opportuns ».
 
Il ne reste plus qu’une morale purement humaine qui ne tient pas compte de la nature et de la finalité propre de l’homme, qui est fait pour Dieu : c’est tout le sens du repos dominical sans quoi l’homme est ravalé au niveau de la bête.