fbpx

Qui a besoin de la FED : un livre préconise de supprimer la banque centrale des États-Unis

Supprimer FED Banque centrale Livre John Tammy
 
Le journaliste conservateur John Tammy est spécialiste des questions qui passionnent les citoyens de base aux États-Unis Il vient de publier un livre intitulé : Qui a besoin de la FED ? Cette banque centrale aux mains de banquiers privés fait la pluie et le beau temps sans contrôle aux États-Unis et dans le monde. Il préconise ni plus ni moins de la supprimer.
 
C’est quelque chose qu’on a su mais qu’on oublie tout le temps, une chose incroyable, la FED, la prestigieuse et toute puissante banque centrale des États-Unis, est possédée et dirigée par un consortium de banquiers privés. Or leurs décisions influent sur l’économie des États-Unis et celle du monde entier. Aussi conviendrait-il à tout le moins qu’elles soient contrôlées par le pouvoir politique, en particulier le Congrès. Mais il n’en est rien depuis sa création en 1913. C’est ce qui scandalise John Tammy, qui préconise donc de supprimer cette monstruosité. Mais l’histoire financière des États-Unis, qu’il retrace dans son livre, ne dispose pas à croire l’opération très probable.
 

Pourquoi la banque centrale des États-Unis garde ses secrets

 
Le député Thomas Massie a présenté récemment un projet visant à instaurer la transparence de la FED au comité de la Chambre des représentants, mais ça s’est arrêté là pour l’instant. Et les lois intitulées « Auditons la FED » parrainées par Ron Paul, Paul Broun, le sénateur Rand Paul et des dizaines d’autres n’ont jamais été approuvées par le Congrès. Depuis cent trois ans, malgré les efforts de centaines de législateurs, le couvercle de la boîte de Pandore demeure soigneusement fermé, la banque centrale des États-Unis refuse de livrer ses petits secrets au public.
 
En 2009, après la crise de 2008, le patron de la FED, Ben Bernanke, a dû déposer devant le Congrès pour rendre compte de sa politique, il a refusé de révéler à la commission des finances le nom des institutions bancaires qui ont reçu des milliers de milliards de la FED dans son plan de renflouement, et plus tard, il n’a pas plus donné le nom des banques étrangères avec qui la banque centrale des États-Unis avait passé des arrangements préférentiels.
 

Pourquoi le livre préconise de supprimer la FED : personne n’en a besoin

 
Depuis 1913, les gouverneurs non élus de cette banque centrale inconstitutionnelle ont le monopole de la monnaie et de la politique financière des États-Unis, sans aucun contrôle. Ils fixent à leur convenance la masse monétaire, les conditions des prêts qu’ils consentent au Trésor américain et la valeur du papier qu’ils imposent comme monnaie légale. Cela leur donne un pouvoir au-dessus des lois, qui défie toute régulation, comme la soumission des parlementaires américains le manifeste.
 
Quand il préconise dans son livre de supprimer la FED, John Tammy sait que sa proposition a peu de chance d’aboutir dans un proche avenir, mais, profitant de l’agitation tous azimuts provoquée par l’ascension de Donald Trump, il espère provoquer une réflexion sur la monnaie. Pour lui, supprimer la banque centrale des États-Unis n’aurait pas d’effets négatifs sur l’échange des biens et le paiement des dettes, au contraire, l’économie collerait plus justement aux fluctuations du marché : « L’argent est simplement une mesure de la valeur acceptée par tous, et, en l’absence d’une banque centrale, il ne cesserait pas d’exister, parce qu’il est utile. » En somme, personne n’a besoin de la FED.
 

Pauline Mille