Une chaîne de télévision en Espagne fait la promotion de l’inceste dans un programme diffusé en plein jour

télévision Espagne promotion inceste

Pelayo Díaz (au centre) aux côtés de Dani et Ana, le frère et la sœur « amoureux ».


 
Une campagne vient d’être lancée en Espagne pour dénoncer la diffusion par une télévision nationale, TeleCinco, « à l’heure des enfants », d’un programme faisant objectivement la promotion de l’inceste. Diffusée en plein jour, à 14h20, l’émission Cámbiame (« Change-moi ») est accessible à un large public, y compris les plus jeunes. Elle accueillait très récemment un homme et une femme venus dire leur attirance l’un pour l’autre. Le problème, c’est qu’ils sont frère et sœur, et qu’ils s’en sont vantés : c’était même la raison de leur participation.
 
La « plate-forme citoyenne » HazteOir a ouvert une pétition pour demander aux annonceurs de cesser de payer des publicités au bénéfice de cette émission : une manière de toucher au portefeuille probablement plus efficace que la simple expression d’une indignation.
 

Pétition contre la promotion de l’inceste dans un programme de télévision en Espagne

 
Dani et Ana, qui forment un « couple sentimental » comme le disent les Espagnols, sont venus sur le plateau parler de l’amour qu’ils partagent, se présentant comme « fiancés ». Leur but ? Ils ont participé à l’émission Cámbiame afin d’obtenir le droit de se « marier ».
 
A ce scandale s’est ajouté le fait que ni le public ni la présentatrice ne s’en sont formalisés. Rires, applaudissements, manifestations d’approbation ont ponctué leur prestation : on peut dire que le frère et la sœur « amoureux » ont bénéficié d’une connivence entière.
 
Les deux jeunes font partie de ces personnes qui découvrent un frère ou une sœur ou un très proche membre de la famille à un âge déjà avancé. Reinformation.tv évoquait ici le risque fort d’apparition d’une attirance sexuelle entre frère et sœur lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois à l’âge adulte.
 
Tel est le cas de Dani et Ana, qui ont un même père mais qui n’ont pas grandi ensemble. Ils se sont connus par les réseaux sociaux et se sont engagés dans une relation incestueuse dont leurs parents – au moins jusqu’à la diffusion de l’émission Cámbiame – ignoraient tout.
 

Un frère et une sœur réclament le droit de se « marier » dans une émission diffusée en plein jour

 
En étalant leur attirance au grand jour, le demi-frère et la demi-sœur auraient pu rencontrer une réaction de rejet ou de choc. Après tout, le « tabou » de l’inceste demeure profondément ancré dans les esprits, malgré la révolution sexuelle. Mais comme toujours, pour faire sauter les tabous, on en appelle au sentiment, à l’empathie, en étalant un cas réel – sympathique ou dramatique – pour provoquer l’adhésion.
 
La présentatrice de l’émission, Marta Tomé, a ici joué pleinement son rôle en encourageant les jeunes et en approuvant leur démarche. Ainsi, le ton était donné et le public présent sur le plateau n’avait plus qu’à suivre. Des téléspectateurs, naturellement, étaient incités à faire de même. Elle a déclaré : « Nous soutenons l’amour, la liberté, et surtout, le faite que des gens viennent ici dire des choses comme celle-là, qui donne un sens à notre émission, cela nous rend très heureux. Chers jeunes, je vous souhaite beaucoup de bonheur. »
 

La connivence d’une présentatrice espagnole avec l’inceste

 
La pétition de HazteOir se trouve par ici.
 
En Espagne, le boycott n’est pas illégal. HazteOir donne le nom de quelques annonceurs liés à l’émission Cámbiame : Fanta, Moulinex, Burger King et même les couches Dodot, et plusieurs autres marques moins connues en France, en invitant les familles espagnoles à prendre contact avec ses marques en menaçant de ne plus les acheter un moins d’une rétractation publique.
 

Anne Dolhein