fbpx

Plus de 40 chefs protestants ont été arrêtés puis libérés au Népal, accusés d’avoir forcé à la conversion plusieurs hindous. La police népalaise aurait lancé cette vague d’arrestation le 13 juin, sous la pression des autorités de New Dehli. On y voit la conséquence de l’arrivée de Modi au pouvoir·