fbpx

L’ancien chef du renseignement britannique John Sawers met en garde contre la Russie

ancien chef renseignement britannique John Sawers menace Russie
 
L’ancien chef du renseignement britannique John Sawers a récemment affirmé que la Russie représentait une menace pour le Royaume-Uni : « La Grande-Bretagne doit consacrer une plus grande part de son budget à la défense pour se protéger et protéger ses alliés face aux menaces croissantes que représente la Russie », a-t-il déclaré lors d’un entretien accordé à la BBC.
 
« La Russie représente un danger imminent », a-t-il précisé, regrettant le manque de convergence entre l’Europe et la Russie depuis la fin de la guerre froide. John Sawers a rappelé que la Russie détenait l’arme nucléaire et qu’il était donc urgent d’entamer un véritable dialogue pour ne pas « répéter la crise des missiles de Cuba de 1962 où nous étions presqu’arrivés à une guerre nucléaire ».
 

John Sawers met en garde le Royaume-Uni contre la menace que représente la Russie

 
« Le gouvernement britannique est prêt à défendre ses intérêts. Il doit se préparer à une guerre par procuration tout comme ce qui se passe actuellement en Ukraine. Londres doit renforcer sa défense électronique, car la Russie essaie de développer son influence par de nouvelles méthodes sans entrer en confrontation frontale avec l’Occident », a-t-il ajouté.
 
L’ancien chef du renseignement britannique a également accusé la Russie de vouloir accroître son influence dans les Balkans « au détriment des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne », justifiant son propos par le soutien accordé par Moscou aux opposants Ukrainiens.
 
« La stabilité que nous avions durant la guerre froide, la prédominance de l’Ouest que nous avions pendant les deux décennies qui ont suivi… cela est en train de changer » a-t-il affirmé. « La crise est pour le moment concentrée en Ukraine mais l’Ukraine est un symptôme. Ce n’est pas le vrai problème. (…) Le vrai problème est de savoir comment vivre avec une Russie qui se sent très exposée. Les actions de Poutine sont celles d’un chef qui pense sa sécurité menacée. »
 

L’ancien chef du renseignement britannique évoque également la menace djihadiste liée au monde musulman

 
Après avoir expliqué que « l’un des aspects du monde moderne est que nous vivons désormais dans un monde bien plus dangereux », John Sawers a évoqué la menace djihadiste pour le Royaume-Uni comme pour le reste du monde, notamment occidental.
 
Pour lui, il y a deux problèmes majeurs : les musulmans « moins bien intégrés » à la société britannique et le manque de gestion de la religion musulmane « pour se moderniser et correspondre aux valeurs et aux normes de la société du XXIe siècle ». Contrairement au problème de la Russie, la solution viendrait dans ce cas précis du monde musulman lui-même et non de l’Occident.