fbpx

La gauche chilienne n’empêche pas les enfants de souffrir

La gauche chilienne n’empêche pas les enfants de souffrir Pinochet

 

Augusto Pinochet est mort, mais les enfants chiliens subissent toujours la dictature de leurs proches, famille, école ou autres institutions puisque, d’après les statistiques de l’UNICEF, 51 % souffriraient de maltraitance physique, plus de 20 % de maltraitance sociologique, seuls 29 % de privilégiés déclarant « ne pas souffrir ». Des chiffres qui doivent donner des cauchemars à la présidente de gauche humaniste Michelle Bachelet, d’autant que la moitié des violences physiques subies par les enfants sont décrites comme « graves ». Reste à savoir bien sûr ce que valent les données de l’UNICEF, qui est une vaste officine de désinformation.