fbpx

La Chine veut restructurer la dette des gouvernements locaux en permettant l’achat d’obligations par la Banque Centrale

Chine restructurer dette gouvernements locaux achat obligations Banque Centrale
 
La Banque centrale de Chine annoncé qu’elle pourrait participer au plan de remplacement de la dette des gouvernements locaux en achetant des obligations à des « taux d’intérêts ultra faibles » pour soutenir la croissance de la base monétaire et injecter des liquidités sur le marché.
 
La Banque centrale envisage en effet la mise en place d’un nouvel outil de refinancement à long terme, le plus important jamais utilisé, qui permettrait aux obligations des gouvernements locaux de devenir des garanties admissibles pour les liquidités à long terme de la banque centrale.
 

La Banque centrale veut restructurer la dette des gouvernements locaux en achetant des obligations

 
Le but reste de poursuivre l’effort de restructuration de la dette sans risquer de resserrer les crédits.
 
Les trois banques stratégiques du pays pourraient quant à elles continuer à recevoir davantage de financement de la part de cette même banque centrale par le biais du « prêt supplémentaire promis », dont le but est de soutenir les constructions d’infrastructures.
 
Le ministre des Finances de la Chine recommandait mardi aux administrations locales « d’accélérer l’émission de dettes » pour promouvoir le programme d’échange de dettes et d’obligations.
 
« Le but du plan serait d’encourager les banques commerciales à acheter ces obligations provoquer de resserrement du crédit disponible pour les prêts », a commenté un officiel.
 

La Chine entre dans la guerre des monnaies avec cette nouvelle mesure

 
Cette stratégie peu orthodoxe, qui pourrait être mise en place dans les deux prochains mois, révèle la nervosité croissante des décideurs chinois alors que la croissance a encore chuté cette année pour atteindre 7%, son niveau le plus bas depuis 25 ans.
 
Pour de nombreux commentateurs, la clé du maintien de la croissance serait la réduction de la dette, véritable menace pour la stabilité financière du pays.
 
Après les Etats-Unis, l’Europe et le Japon, c’est au tour de la Chine d’entrer dans cette guerre mondiale des monnaies… Et de montrer une fois de plus le pouvoir énorme qui se trouve entre les mains des banques centrales.
 

Béatrice Romée