fbpx

Les chrétiens anglais sont aujourd’hui une minorité : ils doivent s’unir

chrétiens anglais minorité unir

L’évêque anglican de Londres, Richard Chartres (à gauche), et le cardinal Vincent Nichols, chef de l’Eglise catholique en Angleterre et au Pays de Galles.


 
C’est l’avis de Richard Chartres, l’évêque anglican de Londres, et du cardinal Nichols, archevêque catholique de Westminster, qui étaient réunis jeudi lors de vêpres catholiques « historiques » au palais de Hampton Court, la résidence de Henry VIII. Ils ont affirmé qu’il faut mettre fin à des « siècles de division, face à société de plus en plus sécularisée ». 
 
Le prêcheur pontifical, Raniero Cantalamessa, a participé récemment à un office célébré à l’Abbaye (anglicane) de Westminster Abbey en présence de la reine d’Angleterre : évoquant la mémoire de Thomas Cranmer et de Martin Luther, il affirmait alors que les catholiques doivent « célébrer » l’anniversaire de la naissance du protestantisme et « tirer profit de ce qu’il a accompli ».
 
Au cours des vêpres à Hampton Court, Richard Chartres comme le cardinal Nichols ont affirmé que l’événement était le signe d’une coopération croissante entre les Eglises catholique et anglicane : il s’agissait selon le révérend Chartres de célébrer leur « ordre du jour partagé ». « Je vois, spécialement à Londres, que nous vivons de plus en plus une ère post dénominationnelle », a-t-il dit. Protestant, catholique, c’est tout comme…