fbpx

Etats-Unis : la majorité républicaine de la Chambre vote l’interdiction de l’avortement après 20 semaines de grossesse

Etats-Unis : la majorité républicaine de la Chambre vote l’interdiction de l’avortement après 20 semaines de grossesse
 
Mercredi, la Chambre américaine des Représentants a voté un projet de loi interdisant les avortements au-delà de 20 semaines de grossesse, à 242 voix contre 184, grâce à la majorité républicaine. Tous les Démocrates, sauf quatre, ont voté contre cette loi, tandis que tous les Républicains (majoritaires) ont voté « oui », sauf quatre là encore… Une belle victoire pour les pro-vie aux Etats-Unis même si le texte a peu de chances d’entrer un jour en vigueur en raison d’une probable obstruction au Sénat, et surtout de la promesse d’un veto présidentiel.
 

Aux Etats-Unis, les Républicains interdisent l’avortement après 20 semaines, les enfants étant « capables de douleur »

 
Intitulé « Loi de protection de l’enfant à naître capable de douleur » (Pain-Capable Unborn Child Protection Act), le texte avait été proposé par des Républicains pour qui le combat pro-vie est une véritable priorité. Le président républicain de la Chambre, John Boehner, a déclaré avant le vote : « Nous n’avons pas de plus haute obligation que de parler pour ceux qui ne peuvent pas parler, et de défendre ceux qui sont sans défense. » Une autre élue républicaine, Virginia Foxx, qui a elle-même subi deux avortements à 10 et à 17 semaines, a déclaré : « Les avortements tardifs sont atrocement douloureux, et ils sont réalisés trop souvent dans notre pays. »
 
Les parlementaires républicains ont insisté pour faire comprendre que l’enfant à naître ressent certainement la douleur dès la 21e semaine de grossesse.
 

Victoire à la Chambre, même si le fœtus ressent sans doute la douleur dès 8 semaines de grossesse

 
Il la ressent en réalité bien avant, selon le docteur Maureen Condic, professeur agrégé de neurobiologie et professeur de pédiatrie à l’Université de l’Utah School of Medicine. En 2013 elle avait affirmé devant le Congrès que le fœtus ressentait la douleur dès huit semaines de grossesse. Elle avait alors ajouté qu’à partir de dix semaines de grossesse, les enfants dans le sein de leur mère éprouvaient une souffrance intense lors de leur mise à mort et plusieurs spécialistes mandatés par le ministère de la santé pour étudier la question sont allés dans le même sens, avec des précisions techniques minutieuses concernant les structures neurologiques de ces enfants.
 
42 Etat américains ont déjà interdit l’avortement au delà d’un certain stade de grossesse : dix d’entre eux l’ont déjà interdit après 20 semaines. Les Américains sont par ailleurs 84 % à estimer que l’avortement doit être limité et restreint et que l’enfant à naître doit être protégé.
 
Encore un texte qui souligne la différence abyssale dans la résistance au totalitarisme mortifère qui existe entre les Etats-Unis et la France, où l’avortement est toujours plus accessible et encouragé, où nul politique ne s’aviserait de le remettre en cause.
 

Béatrice Romée