fbpx

USA : la FDIC, agence de régulation accusée d’avoir coupé les financements à des opposants politiques

FDIC agence regulation financements opposants politiques
 
Un nouveau rapport du Congrès américain affirme que des hauts-fonctionnaires de l’agence américaine Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), chargée de réguler et d’auditer 4.500 banques américaines, ont activement cherché à sévir contre des entreprises légales que l’administration Obama – ou ces hauts fonctionnaires eux-mêmes- considéraient moralement répréhensibles.
 

La FDIC, une agence de régulation aux missions secrètes

 
Publié aujourd’hui par le Comité de surveillance et de réforme du gouvernement, le rapport de 20 pages détaille la manière donc la FDIC a travaillé en étroite collaboration avec le ministère de la Justice pour mettre en œuvre un programme tenu secret qui cherchait à couper les financements d’entreprises que l’administration ne voyait pas d’un bon œil.
 
Les courriers électroniques étudiés montrent des régulateurs tentant d’influencer les décisions des banques au sujet de certaines entreprises, en inventant des « risques de réputation » et s’assurant par ailleurs que les banques avaient « compris le message ». D’autres courriers faisaient pression sur des banques pour qu’elles coupent les crédits ou ferment les comptes de certaines entreprises.
 

Eric Holder suit de près les financements des opposants politiques

 
Le rapport, mené par les républicains Darrell Issa et Jim Jordan livre également des documents confidentiels qui montrent des responsables du ministère de la Justice informant le ministre Eric Holder que des banques s’étaient retirées de certains secteurs d’activités jugés à « hauts risques » par les régulateurs.
 
Un procédé similaire a été utilisé par le fisc américain, accusé d’avoir tenté de supprimer les exonérations d’impôts de certaines associations conservatrices.