fbpx

HORREUR Lazarus effect ♥ ♥ ♥

film lazarus effect
 
Lazarus effect, soit à peu près en français l’effet Lazare, comporte dès le titre une allusion à la scène de résurrection décrite dans les Evangiles, opérée par le Christ, celle de son ami Lazare. Toutefois, il s’agit ici non d’une illustration ou imitation d’un miracle christique, mais d’une ambition démiurgique de scientifiques, qui cherchent à réveiller des morts récents et bien conservés. On songe quelque peu au célèbre roman Frankenstein, mais avec un effort de décors de laboratoires un peu plus sérieux et crédible que bien des transpositions récentes de cette nouvelle. Et sans révéler l’intrigue, mais comme l’annoncent les publicités, les choses se passent mal.
 

Lazarus effect, un excellent film

 
Lazarus effect appartient indiscutablement au genre particulier du film d’horreur, et ne peut être vu que par des adultes ou de grands adolescents. L’intrigue se tient, est bien menée, joue avec les codes attendus de l’horreur, sans présenter précisément du vu et revu ad nauseam. Le réalisateur évite en effet l’écueil de refaire un énième film de zombies. Le film possède le mérite de rappeler l’existence de l’Enfer éternel, où des individus a priori honnêtes et sympathiques peuvent malgré tout tomber, du fait par exemple d’un crime passé accompli durant l’enfance, au-dessus de l’âge de raison, et non regretté et confessé. Les apories du scientisme, incarnées par un médecin apprenti-sorcier qui croit tout comprendre, pouvoir tout rattacher à des phénomènes purement matériels, et se trompe visiblement, sont bien rendues. Lazarus effect est donc un excellent film, à voir par un public averti.
 
Olivier Thibault