fbpx

POLICIER Gone Girl (la fille disparue) ♥♥♥

Gone Girl film
 
Gone Girl constitue un grand film policier, chose assez rare. Tout ou presque s’avère remarquable. Les caractères des personnages, complexes, sont interprétés avec justesse par de grands acteurs, dont le duo central Ben Afflek et Rosamund Pike, tout comme les nombreux personnages secondaires. L’intrigue s’avère à la fois complexe et facile à suivre, fertile jusqu’à la fin en rebondissements qui s’insèrent naturellement dans la trame du film et relèvent de la logique des personnages. Le contexte sociétal est aussi bien développé, avec la fragilité des couples contemporains, chose hélas juste, mais aussi une critique très fondée du fonctionnement de la justice américaine, et de ces liens inavouables, et très réels, avec les médias et leurs emballements. Le mari devient très vite suspect, après la disparition de sa femme. Ses beaux-parents le proclament tel devant les caméras de la télévision. Lui soupçonne une mise en scène : pour se venger de lui, son épouse l’aurait arrangée, afin de le faire accuser de meurtre. Or, formuler publiquement une telle thèse, peu crédible, le rendrait d’autant plus suspect dans un procès. Sur ces apparences à charge, il a vite les médias contre lui. Mais qui aurait un comportement « normal » en cette circonstance ? Trop pleurer publiquement relèverait de la mise en scène suspecte, ne pas le faire assez signalerait un « insensible ». D’ « insensible » à psychopathe, tueur de femmes, et vraisemblablement incestueux avec sa sœur, tant qu’à faire, il n’y a qu’un pas vite franchis par des experts freudiens sur des plateaux télévisés. Or ce lynchage forge la conviction des jurys, donc le verdict…Il faut alors se payer un grand avocat, pour les arguments juridiques et mener une contre-enquête pour s’en sortir. C’est 100.000 dollars pour commencer, une somme qui n’est pas à la portée de tous…Un innocent, surtout s’il n’est pas un bon mari, peut être condamné à mort à tort. Signalons seulement que Gone Girl, globalement excellent ne s’adresse pas aux familles, à cause d’une scène de meurtre, et de quelques brefs passages montrant des ébats intimes.