fbpx

Des chercheurs de l’université de Newcastle ont trouvé le remède au diabète de type 2 : guérir par la perte de poids

guérir diabète type 2 perte poids université Newcastle
 
Des chercheurs de l’Université de Newcastle ont trouvé un moyen de guérir du diabète de type 2 par le simple fait de perdre du poids. Ils ont montré que la maladie est causée par l’accumulation de graisse dans le pancréas. La perte de poids, qui induit une perte de la masse graisseuse du pancréas, permet à celui-ci de fonctionner normalement à nouveau et secréter de l’insuline y compris chez des personnes obèses qui souffrent d’un diabète de type 2 depuis très longtemps.
 
Le diabète de type 2 que l’on pensait chronique avant les résultats de cette étude affecte des millions de personnes. En Angleterre et au Pays de Galles, ce sont 3,3 millions de personnes qui en souffrent, avec des conséquences potentiellement graves : cécité, crise cardiaque, déficience rénale ou encore amputation d’un membre.
 

L’université de Newcastle à la pointe des recherches sur le diabète de type 2

 
L’étude menée par l’équipe de chercheurs a porté sur 18 personnes, âgées de 25 à 65 ans, souffrant d’obésité et de diabète de type 2. Elles ont été soumises à une opération destinée à installer une bande gastrique, puis à un régime hypocalorique —1200 calories/jour soit moitié moins que les apports journaliers recommandés— pendant huit semaines d’affilée.
 
Le recours à une nouvelle technique d’IRM a permis aux chercheurs de l’université de Newcastle de mesurer très précisément le niveau des dépôts graisseux dans le pancréas de ces patients. Ceux-ci ont perdu en moyenne 14 kilos, soit 13 % de leur poids total, tandis que leur taux de graisse diminuait en moyenne de 1,2 %. Leurs pancréas affichait en moyenne une perte de 0,6 g de graisse, ce qui suffi à leur permettre de secréter une quantité normale d’insuline.
 
Afin de cerner ces conclusions, un échantillon de contrôle de patients obèses mais non atteints de diabète a été soumis à la mesure de la masse graisseuse de leur pancréas. Les obèses non diabétiques n’affichaient pas d’augmentation de cette masse. Seuls ceux ayant subi cette augmentation spécifique de masse graisseuse souffrent du diabète de type 2.
 

Le remède du diabète de type 2 : guérir par la perte de poids

 
Le diabète est l’une des préoccupations majeures du système de santé britannique qui dépense 869 millions de livres sterling chaque année en remboursement de soins pour les diabétiques, soit 10 % du budget de remboursement des médicaments. La découverte est d’autant plus importante que 90 % des cas de diabète sont de type 2, avec une augmentation de près de 60 % des personnes atteintes ces dix dernières années.
 
Dans une société où les fléaux de la « malbouffe » et de la sédentarisation sévissent, ce sont 5 millions de personnes qui souffriront de diabète d’ici à 2025 en Angleterre, y compris des enfants très jeunes.
 

La perte de poids induit une baisse de la graisse dans le pancréas

 
Cette découverte est d’autant plus fondamentale que les personnes diabétiques peuvent, à condition de perdre suffisamment de poids, se passer de tout traitement, y compris les injections d’insuline. Le maintien dans le temps d’un niveau de poids raisonnable est également crucial, ce qui n’est pas forcément donné à tout le monde. Toutefois, la perte de poids initiale permet d’enclencher un cercle vertueux, gain de poids rimant avec plus d’aisance à pratiquer de l’exercice physique. Chez certains, la solution pourrait être une réduction chirurgicale de la graisse du pancréas, étant donné la quantité de poids à perdre pour atteindre une diminution d’un gramme de matière grasse dans le pancréas.
 
Les résultats de cette étude sont publiés ce jour dans la revue anglaise en ligne Diabetes Care et présentés simultanément au Congrès mondiale sur le diabète qui se déroule à Vancouver, au Canada.
 

Nicklas Pélès de Saint Phalle