fbpx

ONU : Hassan Rouani accuse les Etats arabes et occidentaux d’avoir favorisé l’Etat islamique

Hassan Rouani Etats arabes occidentaux favorise Etat islamique
 
Ce sont les pays occidentaux et les pays arabes qui ont semé les graines de l’extrémisme, a déclaré le président iranien Hassan Rouhani dans son discours annuel aux Nations unies, parlant de « bourdes stratégiques » propres à donner corps à l’Etat islamique et d’autres groupes djihadistes.
 
« Certaines agences de renseignement ont mis des lames dans les mains de fous qui n’épargneront personne… Tous ceux qui ont joué un rôle dans le soutien et l’aide financière à ces groupes terroristes doivent reconnaître leurs erreurs » – et faire repentance. Hassan Rouani citait aussi bien les « agressions » contre la l’Irak et l’Afghanistan que l’« ingérence » en Syrie. Les pays de l’arc chiite…
 
Pour ce qui est de la violence propre à l’islam, on peut peut-être l’inviter à relire le Coran.
 
Réclamant à l’unisson de l’ONU une « réponse globale » à ces extrémistes qui « répondent à l’appel : extrémistes du monde, unissez-vous », le président iranien estime que ces « bourdes stratégiques » ont transformé le Proche-Orient en zone de sûreté pour ces gens violents qui se réclament, à tort selon lui, de l’islam.
 

L’Etat islamique crée par les Etats arabes et occidentaux contre l’islam

 
« La douleur n’en est que plus grande lorsque ces terroristes versent le sang au nom de la religion et décapitent au nom de l’islam. Je suis abasourdi de voir que ces groupes meurtriers se disent islamiques. Le plus étonnant, c’est que les médias occidentaux, alignés sur eux, répètent cette fausse revendication, qui provoque à la haine contre tous les musulmans », a poursuivi Hassan Rouani, assurant que la « destruction de la civilisation » qu’ils organisent crée l’« islamophobie » et ouvre la porte à de nouvelles interventions étrangères dans la région.
 
Mais voilà qui est intéressant : Rouani a déclaré à l’ONU que l’expérience de la création d’Al-Qaeda et des taliban montre que « l’on ne peut pas utiliser des groupes extrémistes pour contrer un Etat opposé et rester de marbre face aux conséquences de l’extrémisme qui s’étend… La répétition de ces erreurs malgré des expériences aussi chèrement payées laisse perplexe. »
 
Car de deux choses l’une : ou bien elle révèle une inconscience pire que celle de l’âne qui ne trébuche pas deux fois sur la même pierre, ou bien elle est délibérée.