fbpx

Hollande annonce le maintien de 7.500 postes de militaires qui devaient être supprimés

Le 14 janvier dernier, François Hollande avait déclaré lors de ses vœux aux armées qu’il était prêt à revoir la baisse prévue des effectifs dans l’armée, pour faire face à « la situation exceptionnelle » dans laquelle nous sommes depuis l’attentat contre Charlie Hebdo. C’est chose faite : lors d’un conseil de défense hier à l’Elysée, le président a annoncé que 7.500 postes sur les 34.000 devant être supprimés seront finalement épargnés.
Cette mesurette prise dans l’urgence de l’émotion ne changera rien et montre tout au plus que Hollande est adepte de la politique de Gribouille.