fbpx

L’Inde en plein boom grâce à son « dividende démographique »

Inde boom dividende démographique
 
Tout va bien pour l’économie de l’Inde : elle est en train de devenir la nation la plus populeuse au monde et c’est cela, entre autres, qui alimente son « boom » actuel, face à la Chine notamment, qu’elle détrônera bientôt sur le plan démographique. Ce « dividende démographique » – phénomène par lequel la montée du volume de la population active relativement aux plus âgés donne une avance à une nation en pleine croissance par rapport à ses concurrents – n’aura peut-être qu’un temps. Mais en attendant, la classe moyenne de l’Inde a doublé en huit ans, entre 2004 et 2012, selon Quartz Magazine.
 
Selon une enquête réalisée par deux économistes de Bombay, Neeraj Hatekar et Sndhya Krishnan auprès de 789 foyers de la capitale indienne, près de la moitié du 1,2 milliard d’habitants de l’Inde sont aujourd’hui répertoriés comme faisant partie de la classe moyenne – ce qui est acquis dès lors qu’ils dépensent entre 2 et 10 dollars par jour. Il s’agit avant tout du groupe qui dépense entre 4 et 6 dollars par jour, que l’on retrouve aussi bien dans les zones urbaines que dans les zones rurales ; il se gonfle à mesure que le rejoignent des charpentiers, des vendeurs de rue, des peintres en bâtiment, des chauffeurs, toutes sortes de gens qui sortent de la pauvreté en entrant dans des secteurs économiques qui comptent peu de barrières et où les possibilités sont multiples.
 

Le boom économique indien facilité par sa richesse en hommes

 
Une telle affirmation demande à être accueillie avec prudence vu les différences de mode de calcul d’une étude à l’autre : critères et qualifications sont variés et la détermination exacte de la taille d’un groupe social est difficile à faire de manière précise.
 
Mais la tendance est bien là : il est clair que la classe moyenne de l’Inde est en pleine croissance aussi bien en chiffres absolus que relativement au reste de la population, et c’est une bonne nouvelle pour l’Inde : le niveau de vie de la population s’accroît… et c’est à mesure que la population s’accroît. Cela va de pair avec la progression de l’Inde au sein de l’économie mondiale.
 

Le dividende démographique de l’Inde entraîne l’explosion de la classe moyenne

 
Il est intéressant de noter que la Chine a aussi bénéficié fortement de son explosion démographique, et que ses difficultés actuelles sont liées au vieillissement de sa population et au rétrécissement de sa population active directement liés à baisse de son taux de fécondité.
 
Mais l’Inde elle-même est confrontée à moyen terme à ce même problème : sous la pression des mouvements de contrôle de la population, son taux de fécondité est en chute libre, inférieur dans les zones urbaines à deux enfants par femme. Et dans les zones urbaines, la baisse est importante elle aussi. Dans le même temps, l’Inde connaît un taux de stérilité pathologique croissant. La question des soins à donner à une population vieillissante se pose déjà.
 

Anne Dolhein